Show Less
Restricted access

L'influence (in)visible

Les partis populistes de droite radicale et la fabrique de politiques publiques en démocratie

Series:

Benjamin Biard

Dès la fin des années 1990, les partis populistes de droite radicale ont entamé une nouvelle phase dans leur développement en atteignant des performances électorales inédites et en accédant plus aisément au pouvoir. Pourtant, dans le même temps, ils demeurent considérés comme étant une menace pour la démocratie libérale. L’objectif de cette recherche est d’estimer l’influence des partis populistes de droite radicale sur la fabrique des politiques publiques, en interrogeant leur capacité à exercer une influence mais aussi le mode opératoire par lequel ils procèdent.

L’Union démocratique du centre (UDC) en Suisse, le Front national (FN) en France et le Vlaams Belang (VB) en Belgique sont étudiés dans cet ouvrage grâce à la méthode du process-tracing, sur la base d’un large corpus de données notamment composé de 107 entretiens semi-dirigés, de documents d’archives et de nombreuses observations directes.

Alors que chaque cas étudié est confronté à un rapport avec le pouvoir distinct, la recherche met au jour un modèle général de l’influence et permet d’appréhender celle-ci lors des différentes phases du processus de fabrique des politiques publiques.

Cet ouvrage contribue à enrichir la littérature sur les partis populistes de droite radicale, sur l’influence partisane, sur l’analyse des politiques publiques mais aussi sur la démocratie de par les implications qu’elle comporte.

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 6 L’influence de l’Union démocratique du centre (UDC)

Extract

Si vous voulez faire dans l’extrême suisse, vous allez faire dans l’extrême démocratie directe et le fédéralisme. C’est-à-dire la culture qui fait voter le peuple et qui fait prendre les décisions au plus bas niveau possible. Par conséquent, les dérives autoritaires qu’on peut associer à une pensée politique à la fois nationale et populiste, vous ne les trouvez pas ici parce que la dérive qu’on pourrait avoir, c’est de vouloir trop voter. Et d’ailleurs c’est ce qu’on fait. (UDC – entretien 3)

Avec un gouvernement élu par le parlement et caractérisé par une grande stabilité (la formule magique), avec la disponibilité et l’usage fréquent d’outils de démocratie directe et avec une forte implication des acteurs intéressés au sein du processus de fabrique des politiques publiques (notamment avec la phase pré-parlementaire de consultation), le système politique helvétique est atypique en Europe. Ces spécificités complexifient la fabrique des politiques publiques puisque, a priori, elles font intervenir un nombre d’acteurs important dans le processus. Alors que l’UDC occupe une place centrale dans le système partisan helvétique – en tant que premier parti en termes de sièges au Conseil national depuis 2003 et en tant que membre du gouvernement fédéral depuis plusieurs décennies – la place qu’elle occupe dans la fabrique des politiques publiques est questionnée dans ce chapitre. Quelle influence l’UDC exerce-t-elle dans le processus ? Ses promesses électorales...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.