Show Less
Restricted access

Aux frontières du football et du politique

Supportérismes et engagement militant dans l’espace public

Series:

Thomas Busset and William Gasparini

Fruit d’un colloque international qui s’est tenu en septembre 2015 à l’Université de Neuchâtel, cet ouvrage analyse le supportérisme comme pratique militante. Les contributions portent notamment sur le Brésil, l’Egypte, la France, la Russie, la Turquie et l’Ukraine. Mais au-delà de l’aire géographique ou culturelle, il s’agit de comprendre les ressorts de l’extension du supportérisme dans l’espace public et les liens que les supporters entretiennent avec d’autres formes de mobilisations ou d’actions collectives. L’interrogation dépasse le cadre restreint du stade en cherchant à comprendre comment des individus et des groupes qui consacrent une part importante de leur temps au soutien d’une équipe de football en viennent à défendre des causes politiques. Cet ouvrage constitue ainsi une nouvelle étape dans la construction d’une sociologie des pratiques européennes et transnationales du supportérisme.

Show Summary Details
Restricted access

Du stade à la place Tahrir: libération et utilisation de l’espace public par les groupes de supporters en Egypte révolutionnaire et postrévolutionnaire

Extract



Suzan GIBRIL

A partir des années 2000, l’émergence d’actions contestataires a contribué à transformer l’espace public égyptien. Le développement du street politics, la «politique de la rue», marque non seulement l’apparition de nouveaux espaces de contestation – qu’ils soient physiques ou symboliques, mais aussi le développement de nouvelles stratégies d’opposition. Lors du soulèvement populaire de 2011, la place Tahrir est devenue un symbole d’unité, d’espoir et de prise de pouvoir, tout en permettant à de nouveaux acteurs d’apparaître sur la scène politique et sociale. L’investissement de l’espace public a conduit à l’examen des différentes manières de penser, d’organiser et de mettre en scène une action collective. Les supporters de football égyptiens, en particulier, ont occupé une place centrale dans les affrontements avec les forces de sécurité, contribuant à «faire tomber le mur de la peur»1. Leur expérience dans les combats de rue, leur esprit turbulent, leur usage fréquent de la violence, leurs outils audio-visuels (drapeaux, chants, banderoles et graffitis) et leurs pratiques d’investissement de l’espace ont contribué à développer et à redéfinir l’action collective en Egypte révolutionnaire et postrévolutionnaire.

L’objectif de cet article est d’étudier le rôle particulier des ultras dans la constitution d’un espace de contestation matériel et symbolique. Nous analyserons ainsi la façon dont les ultras ont contribué à prendre possession et à défendre l’espace entourant la place Tahrir contre les offensives des forces de sécurit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.