Show Less
Restricted access

Max Reinhardt

L’art et la technique à la conquête de l’espace – Kunst und Technik zur Eroberung des Raumes

Series:

Edited By Marielle Silhouette

avec la collaboration/in Zusammenarbeit mit Jean-Louis Besson, Ségolène Le Men, Peter W. Marx et/und Clara Royer

Pionnier des temps présents et à venir, Max Reinhardt (1873–1943) fait du théâtre le vecteur même de la modernité et de ses bouleversements de frontières. Il procède ainsi à des décloisonnements multiples et à une recherche constante de nouveaux espaces. À la mesure de cette proposition, par nature expérimentale, polymorphe et cosmopolite, le présent volume s’emploie à multiplier les circulations entre les disciplines et les territoires de la recherche. Par la rencontre des conservateurs d’archives et des chercheurs, par le dialogue des spécialistes avec les représentants des aires traversées, il devient possible de composer un atlas artistique et culturel de cette époque et de prendre la mesure de la postérité de Max Reinhardt jusqu’à nos jours.

Als Pionier seiner Zeit und der Zukunft sieht Max Reinhardt (1873–1943) im Theater einen Träger der Moderne und ihrer vielfältigen Umwälzungen. Auf der Suche nach neuen Schaffensräumen unterzieht er die Bühne einem radikalen Entgrenzungsprozess. Gemäß dieser von Grund auf experimentellen, polymorphen und kosmopolitischen Geste basiert diese Publikation auf Zirkulationen zwischen den wissenschaftlichen Disziplinen und Territorien. Durch die Kollaboration der Archivare und der Forscher, durch den Dialog zwischen den Max Reinhardt-Spezialisten und den Vertretern der zahlreichen Wirkungsgebiete entsteht ein künstlerischer und kultureller Atlas von dieser Epoche und von Max Reinhardts Erbe bis heute.

Show Summary Details
Restricted access

Liste der Autoren / Liste des auteurs

Extract



SYLVIE ARLAUD est Maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne. Elle a soutenu en 1999 sa thèse de doctorat sur Les Références anglaises de la modernité littéraire viennoise (Saint-Denis, Éditions Suger, 2000). Elle travaille depuis sur les transferts culturels (« Hermann Bahrs literarisches Englandbild im Kreis der Wiener Moderne: Stationen einer Aneignung », in Jeanne Benay et Alfred Pfabigan (dir.), Hermann Bahr – für eine andere Moderne, Berne, Peter Lang 2004, p. 145-174), et sur le théâtre de langue allemande (« Hofmannsthal’s Return to Molière, 1909-1923: The Conditions of Reception », Austrian Studies n° 13, 2005, p. 55-76 ; « La représentation du spectre de Hamlet sur les scènes germanophones du XVIIIe au XXe siècle », Cahiers d’Études Germaniques « Diables et spectres : croyances et jeux littéraires », volume 2, 2012/2, n° 63, p. 367-392.).

MARIE-CHRISTINE AUTANT-MATHIEU est directrice de recherches au CNRS, directrice adjointe de l’unité CNRS-Paris Sorbonne EUR’OR-BEM Historienne du théâtre et spécialiste du théâtre russe et soviétique, elle travaille sur les transferts culturels au théâtre, notamment lors des tournées et des circulations des théories du jeu ; sur l’histoire du Théâtre d’Art de Moscou et la genèse du système de Stanislavski ; sur les nouvelles écritures dramatiques russes ; sur la fabrique du ‘soviétique’ dans les arts et la culture. Parmi ses dernières publications : Le Théâtre soviétique après Staline, Paris, Institut des Études slaves, 2011 ; Stanislavski. La Ligne des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.