Show Less

Die Alpen! Les Alpes!

Zur europäischen Wahrnehmungsgeschichte seit der Renaissance – Pour une histoire de la perception européenne depuis la Renaissance

Edited By Jon Mathieu and Simona Boscani Leoni

Die Beschreibung der alpinen Natur und Bevölkerung ist im Allgemeinen verbunden mit dem Selbstverständnis und sozialen Umfeld des Autors. Daraus folgt, dass der Alpendiskurs von Land zu Land stärker differiert als bisher angenommen. Dieser Forschungsbericht befasst sich mit der Wahrnehmung der Alpen in der europäischen Kulturgeschichte. Er schliesst auch die bisher vernachlässigten alpinen Stimmen in die Untersuchung ein. Wie ging die Bevölkerung im Berggebiet mit den Diskursen um, die von den Städten an sie herangetragen wurden? Legte sie sich Identitäten zu, die das Alpine zurückstellten oder gerade betonten?
La description de la nature et de la population alpines est en général liée aussi bien à l’image que les auteurs se font d’eux-mêmes qu’à leur milieu social. Cela explique que le discours alpin diffère davantage selon les pays que ce qui a été considéré jusqu’ici. Ce recueil de contributions se penche sur la perception des Alpes dans l’histoire de la culture européenne. Il intègre dans la recherche les voix alpines négligées jusqu’à présent. Comment a réagi la population de ces régions aux discours sur la montagne et les montagnards tenus par les gens de la plaine ? Se construisait-elle une identité soulignant ou dénigrant plutôt le côté alpin ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Das 20. Jahrhundert – Le XXe siècle

Extract

20. Raoul Blanchard et la découverte des Alpes RENÉ FAVIER «Homme des plaines, je me sentais un peu désarmé devant les Alpes. J’étais prêt à les aimer; que dis-je, je les aimais déjà, mais je ne les comprenais guère». Tel était le sentiment de Raoul Blanchard lorsqu’il s’installa à l’automne 1906 à Grenoble.1 Comment cet homme des plaines, qui allait devenir le père de la géographie alpine, construisit-il l’objet de sa recher- che, quels furent les fondements de la vision des Alpes qu’il imposa, quelles limites aussi comportaient les projets alpins dont il fut l’initiateur, telles sont les questions abordées dans cette brève contribution. Un homme des plaines Rien ne prédisposait en effet Raoul Blanchard à devenir le père de la géo- graphie alpine française. Des études à Orléans, puis au lycée Louis-le-Grand et à la Rue d’Ulm l’avaient conduit, après sa réussite à l’agrégation en 1900, dans le nord de la France. D’abord professeur au lycée de Douai, puis au lycée Faidherbe de Lille, il avait soutenu à 29 ans le 8 mai 1906 une thèse consacrée à La Flandre,2 ainsi qu’une thèse secondaire à La Population du Nord au XIXe siècle. Seul un heureux concours de circonstances lui avait permis la même année d’être nommé à Grenoble sur un poste de maître de conférences qui venait d’être créé. Son expérience des Alpes et de la montagne...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.