Show Less

Langues en contact – Langues en contraste

Typologie, plurilinguismes et apprentissages

Series:

Stéphane Borel

Cet ouvrage se situe au carrefour de la linguistique descriptive, de la sociolinguistique, de la linguistique de l’acquisition et de la didactique du plurilinguisme. Son objectif consiste à réinterroger le contact de langues dans une perspective d’appropriation, à travers une diversité de terrains, de formats et de cadres analytiques. Une ouverture spécifique réside dans la considération, d’une part, d’objets d’appropriation non exclusivement linguistiques (notamment les savoirs mathématiques dans le cadre de l’enseignement bilingue), et, d’autre part, de situations non explicitement didactiques (mise à l’examen de la frontière entre situations exolingues et endolingues, entre acquisition et communication). Un intérêt transversal est accordé à la typologie des langues, élément mettant en jeu l’importance de chaque configuration linguistique dans la compétence plurilingue en construction, critère conduit à être relativisé en tant que tel, puis à l’échelle de l’apprenant. La démarche générale présente le contact/contraste linguistique comme un catalyseur favorisant la conceptualisation des savoirs.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface de Laurent Gajo 13

Extract

13 Préface de Laurent Gajo Il y a diverses façons d’être linguiste. On pourra s’intéresser à telle langue, aux propriétés du langage en général, aux forces sociales animant les langues, au contact des langues, à leur apprentissage, à leurs locuteurs. Les différentes postures ne peuvent toutefois s’ignorer et, surtout, la diversité des langues ne saurait constituer qu’un domaine parmi d’autres, mais se présente comme le prisme à partir duquel interpréter les mécanismes linguistiques. L’ouvrage de Stéphane Borel prend ce prisme très au sérieux. En sondant les contacts et les contrastes entre les langues, il les décrit minutieuse- ment (ces modalités de contact/contraste et ces langues), les ra- mène à leurs contextes socioculturels (à leurs inscriptions) et les interroge dans une perspective éducative. Le prisme du pluri- linguisme révèle de manière fondamentale les langues, chaque langue qui, bien qu’en contact avec d’autres, en relation de parenté avec certaines, n’en demeure pas moins irréductible. Stéphane Borel tient ainsi le difficile pari d’une égale prise en considération du plurilinguisme et des langues, de la diversité et de l’unicité, sans concéder à des simplifications théoriques ou descriptives. Il y a différentes façons de venir à la langue et à la linguis- tique. L’auteur semble privilégier la promenade, promenade à tra- vers les langues, ou promenade tout court. Toujours attentif à son environnement, il cherche à en « décoder les codes ». Il entre tan- tôt par le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.