Show Less

Histoire de l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols (XVIe – XXe siècles)

Edited By Antonio Gaspar Galán and Javier Vicente Pèrez

Cet ouvrage présente les résultats d’un projet de recherche dans le domaine de l’histoire du français en Espagne qui analyse l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols. Les chercheur.e.s, spécialistes appartenant à cinq universités espagnoles, étudient les œuvres pionnières de Liaño et de Sotomayor, les grammaires publiées par les premiers maîtres « professionnels » de français, l’influence de Berlaimont et de Meurier, les relations entre les manuels de Rueda y León, Chantreau et Galmace, les dictionnaires bilingues ou trilingues édités entre 1599 (Recueil de Hornkens) et 1800 (Dictionnaire de Cormon), ainsi que l’adaptation de certaines méthodes de langues, dont celle de Robertson, aux manuels de français espagnols. Les contributions consacrées au XX e siècle se centrent sur l’influence de l’Alphabet Phonétique International, ainsi que sur les manuels parus à la suite des différentes modifications législatives qui ont réglé l’enseignement du français en Espagne jusqu’en 1985.
Le résultat final constitue un panorama exhaustif des tendances suivies dans le domaine de l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols à travers l’histoire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

La tradition européenne et les débuts de l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols (XVIe siècle) ([J. Fidel Corcuera Manso] [Antonio Gaspar Galán])

Extract

J. Fidel Corcuera Manso & Antonio Gaspar Galán Universidad de Zaragoza La tradition européenne et les débuts de l’enseignement de la prononciation du français aux Espagnols (XVIe siècle)1 L’enseignement d’une langue étrangère au XVIe siècle pose tout d’abord deux problèmes qu’il faut délimiter : d’un côte, la considération des lan- gues vernaculaires, le modèle pédagogique à suivre et les outils linguis- tiques de description dont on disposait ; d’un autre, le contexte politique et social dans lequel se réalise l’enseignement, qui joue un rôle de premier ordre dans le cas de l’Espagne. 1. L’enseignement des langues vernaculaires Enseigner les langues vernaculaires constitue un défi extraordinaire, le latin et le grec ayant été les langues étrangères par excellence enseignées à l’école. Le latin était la langue de la culture et des relations diplomatiques internationales à l’époque, mais pour la plupart des habitants de la France ou de l’Espagne, il s’agissait d’une langue étrangère. La langue maternelle était la langue du territoire, le « langage maternel françois » des Français ou «  le romance » des Espagnols. C’est pourquoi le latin était étudié à l’école et possédait une longue tradition pédagogique fondée sur l’appren- tissage de la grammaire, tandis que les langues vernaculaires n’avaient pas de référence dans la tradition d’enseignement et elles manquaient même de manuels de référence. Le débat sur les méthodes d’enseignement d’une langue étrangère...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.