Show Less
Restricted access

Les enfants de l’«Émile»?

L’effervescence éducative de la France au tournant des XVIIIe et XIXe siècles

Series:

Marguerite Figeac-Monthus

Ce livre, en étudiant plus de 200 plans et traités d’éducation français des XVIII e –XIX e siècles, montre toute l’importance de la pensée de Rousseau qui est utilisée ou rejetée afin de concevoir une société nouvelle et une réforme du système éducatif. Ces transformations ne pouvaient passer que par l’édification d’une éducation commune adaptée aux nouveaux enjeux issus de la Révolution et indispensables pour transformer et moderniser la société. En énonçant un certain nombre de principes et de valeurs, en se positionnant pour une réorganisation éducative, les auteurs de ces projets contribuent à édifier, dès le XVIII e siècle, les premiers fondements de l’école républicaine. Un certain nombre de questions posées, sur l'enfance et la jeunesse, sur l'utilisation des sens, sur la formation des maîtres, sur l'université, sur le rôle de l'Eglise et la place de la laïcité, sont très contemporaines et se trouvent mises en valeur par de très belles citations à découvrir ou redécouvrir.
Show Summary Details
Restricted access

Conclusion

Extract



Le sage Locke, le bon Rollin, le savant Fleury, le pédant de Crouzas, si différents entre eux dans tout le reste, s’accordent tous en ce seul point d’exercer beaucoup les corps des enfants. C’est le plus judicieux de leurs préceptes: c’est celui qui est et sera toujours le plus négligé. J’ai déjà suffisamment parlé de son importance, et comme on ne peut làdessus donner meilleures raisons ni des règles plus sensées que celles qu’on trouve dans le livre de Locke, je me contenterai d’y renvoyer, après la liberté d’ajouter quelques observations aux siennes.

Rousseau, 1962/2009, p. 177.

En 1948, un ancien élève de l’Université de Genève, directeur de l’Institut Melkonian de Nicosie, B. Kevorkian, rédige un ouvrage chez Delachaux et Niestlé intitulé L’Émile de Rousseau et l’Émile des écoles normales. Il y souligne toute l’importance pour la formation des maîtres de la pensée de ce philosophe des Lumières chez lequel les pédagogues ont bien souvent voulu voir ce qu’ils cherchaient à y voir. Ainsi, il pose dès l’introduction un certain nombre de questions:

Il suffit de lire l’Émile et de jeter ensuite un coup d’œil dans les manuels d’histoire de la pédagogie et de littérature française pour voir combien la vraie pensée de Rousseau est encore loin d’y avoir pénétré et combien on répand à son...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.