Show Less
Restricted access

Traversée

Essai sur la communication

Series:

Milton N. Campos

Le statut scientifique de la communication reste vague et de nombreuses disciplines lui consacrent leurs théories et méthodologies. Afin d’approcher ce problème contemporain, ce livre présente la théorie communicationnelle de l’ écologie du sens et une proposition méthodologique ancrée, à la fois, dans la recherche-action et la sémiotique constructiviste-critique. Au fil du texte, l’auteur navigue au cœur de la recherche contemporaine entre les écueils de la radicalisation épistémologique, tissant les contributions de Jean Piaget, Jean-Blaise Grize et Jürgen Habermas avec les siennes en quête d’un consensus épistémologique éthique et équilibré. L’essai met en valeur la transdisciplinarité de la communication, essayant de démontrer sa pertinence dans la construction critique des connaissances dans toutes les disciplines scientifiques, des mathématiques aux sciences sociales.
Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



La théorie de la communication proposée dans cet essai est fondée sur une approche constructiviste-critique. Les raisons d’une telle démarche sont variées, mais la principale résulte d’un constat, plus ou moins partagé : la communication est un « domaine » sur lequel les avis divergent, même quant à la façon de le nommer1. Mais la désignation des champs scientifiques n’a-t-elle pas toujours posé problème ? Même des disciplines comme la biologie, la psychologie, la politique et la sociologie, pour ne rester que dans cette sphère, ont des dénominations changeantes, étant parfois associées à des « sciences » ou formant chacune une « science » en soi. La « discipline » de la communication est encore plus vaste et plus vague parce que, selon la dénomination qu’on lui donne, on lui attribue un caractère carrément professionnel, pour en faire un métier, ou on la traite dans une optique traditionnelle comme s’il s’agissait d’une véritable « science », à moins de la définir comme une « étude ». Cette dernière position présuppose que les processus communicationnels ne peuvent exprimer des traits universels. Or, ce n’est peut-être pas un hasard si la communication brille par son absence dans le programme de la célèbre et prestigieuse Harvard University, institution toujours en tête de peloton dans les principaux classements universitaires internationaux – malgré les critères souvent mercantiles guidant la préparation et la promotion de tels palmarès, qui amènent les universités...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.