Show Less
Restricted access

Noi – Nous – Nosotros

Studi romanzi – Études romanes – Estudios románicos

Edited By Maria Chiara Janner, Mario A. Della Costanza and Paul Sutermeister

Wir sind Papst («nous sommes Pape») n’est pas une expression du pluralis maiestatis souvent utilisé par les souverains, mais un nous inclusif de l’entière nation allemande : un exemple journalistique qui joue avec la plasticité du nous, la première personne du pluriel. Pronom d’un esprit identitaire basé sur l’inclusion et l’exclusion, « pronom de lâcheté » (Manganelli) utilisé par ceux qui refusent d’assumer les responsabilités liées au fait de dire je, ou bien encore abus de pouvoir, le nous permet un déguisement du sujet et se prête à des usages différents.
Les essais contenus dans ce volume étudient le phénomène facetté de la première personne du pluriel dans des diverses langues et littératures romanes, du point de vue théorique jusqu’à l’analyse de cas exemplaires, dans les perspectives linguistique, littéraire, philologique et des études culturelles.
Show Summary Details
Restricted access

Noi in Se questo è un uomo Saggio di critica linguistica

Extract

*

Résumé

Texte canonique de la littérature de la déportation et de la Shoah, Se questo è un uomo est bâti sur l’interaction entre l’ ego-narrateur et l’ ego « narré », à savoir le personnage qui a connu les vicissitudes que le célèbre ouvrage de Primo Levi rapporte sine ira et studio. En fonction de ces deux ego, Se questo è un uomo présente un véritable foisonnement d’occurrences du nos. Il est donc à considérer comme un banc d’essai exemplaire pour une recherche linguistique qui, sous le jour des idées d’Émile Benveniste, vise la personne grammaticale, et la quatrième en particulier. Une fois attribuées à l’ ego autour duquel elles sont constituées, les occurrences du nos sont différenciées selon qu’une autre personne grammaticale en fait partie ou non. Dans ce dernier cas, d’un intérêt plutôt modeste, il s’agit de simples variantes d’un ego concerné par une hyperbole ou bien par une litote. Par contre, si une autre personne grammaticale intervient dans la constitution du nos, la différenciation s’effectue selon qu’il s’agit de la deuxième personne ou non. Cela donne lieu à l’ opposition bien connue entre nos inclusifs et nos ← 95 | 96 → non-inclusifs, catégories qui à leur tour abritent des oppositions ultérieures, car ni la deuxième personne ni la troisième ne sont des fonctions toujours homogènes, dans un texte aussi complexe.

À l’ aide des procédures oppositives...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.