Show Less
Restricted access

Références et thèmes des droites radicales au XX e siècle (Europe/Amériques)

Series:

Olivier Dard

Après avoir abordé les droites radicales européennes et américaines au vingtième siècle sous l’angle des doctrinaires, des vulgarisateurs et des passeurs puis analysé l’internationalisation de leurs supports et de leurs vecteurs, l’objet de ce troisième volume du projet de recherche IDREA (Internationalisation des droites radicales – Europe/Amériques) a été d’étudier le caractère fédérateur d’un certain nombre de références et de thèmes. Réunissant une douzaine de chercheurs français, européens, comme américains du Nord et du Sud, issus de différentes disciplines, l’ouvrage s’attache à privilégier la mise en exergue de références et de thèmes transversaux au sein des droites radicales européennes et américaines depuis les lendemains du second conflit mondial. Cinq entrées sont proposées : Figures de chefs, Mémoire(s) et histoire(s) des régimes et des combats perdus, Antisémitisme et anticapitalisme, Conservatisme, radicalités et anticommunisme, L’Occident en questions.
Show Summary Details
Restricted access

Léon Degrelle comme référence des droites radicales allemandes après 1945: Christoph Brüll

Extract

Léon Degrelle comme référence des droites radicales allemandes après 1945

Christoph BRÜLL*

Au moment du départ, comme s’il eût voulu graver à jamais dans mon cœur un souvenir plus personnel, Hitler revint me prendre la main dans ses deux mains: «Si j’avais un fils, me dit-il lentement, affectueusement, je voudrais qu’il fût comme vous…» Je scrutai ses yeux clairs, si sensibles, à la flamme simple et rayonnante. Il s’en alla sous les sapins, par un chemin semé de brindilles. Longtemps, je le suivis du regard…1

La tentation d’embellir son parcours et l’exagération de son propre rôle – dans un style empreint de lyrisme – sont des traits de caractère qu’on reconnaît bien volontiers à Léon Degrelle. Les paroles qu’il met dans la bouche d’Hitler pendant l’une de leurs rencontres en 1943 n’en sont que l’illustration la plus ahurissante. Mais on doit y voir aussi la volonté des années d’après-guerre de se poser en héritier spirituel d’Hitler, un rôle qui deviendra plus évident au fil des années, notamment quand, depuis la fin des années 1970, Degrelle sera le dernier des grands collaborateurs de la Seconde Guerre mondiale encore en vie. Aux marges du spectre politique, la personnalité de Degrelle continuera à fasciner. C’est notamment le cas en Allemagne où – tel un chef absent – il sera utilisé comme une référence par des droites radicales de tendances très vari...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.