Show Less
Restricted access

Références et thèmes des droites radicales au XX e siècle (Europe/Amériques)

Series:

Olivier Dard

Après avoir abordé les droites radicales européennes et américaines au vingtième siècle sous l’angle des doctrinaires, des vulgarisateurs et des passeurs puis analysé l’internationalisation de leurs supports et de leurs vecteurs, l’objet de ce troisième volume du projet de recherche IDREA (Internationalisation des droites radicales – Europe/Amériques) a été d’étudier le caractère fédérateur d’un certain nombre de références et de thèmes. Réunissant une douzaine de chercheurs français, européens, comme américains du Nord et du Sud, issus de différentes disciplines, l’ouvrage s’attache à privilégier la mise en exergue de références et de thèmes transversaux au sein des droites radicales européennes et américaines depuis les lendemains du second conflit mondial. Cinq entrées sont proposées : Figures de chefs, Mémoire(s) et histoire(s) des régimes et des combats perdus, Antisémitisme et anticapitalisme, Conservatisme, radicalités et anticommunisme, L’Occident en questions.
Show Summary Details
Restricted access

Le négationnisme: l’expression d’un nouvel antisémitisme contemporain, international et protéiforme (1948-2013): Le rapport à l’antisémitisme et ses redéfinitions à travers la question du génocide et du conflit israélo-palestinien: Valérie Igounet

Extract

Le négationnisme: l’expression d’un nouvel antisémitisme contemporain, international et protéiforme (1948-2013)

Le rapport à l’antisémitisme et ses redéfinitions à travers la question du génocide et du conflit israélo-palestinien

Valérie IGOUNET*

Dans le contexte d’après-guerre, l’antisémitisme se prolonge à travers deux principaux vecteurs. Le premier est principalement véhiculé par quelques mouvements néo-nazis marginaux, notamment aux Etats-Unis et en Allemagne. Il se manifeste par la réhabilitation ouverte et assumée de l’idéologie nazie. Le second s’inscrit dans la négation de la politique d’extermination nazie à l’encontre des Juifs d’Europe. Il se substitue à l’idéologie antijuive des années 1940. Divers aspects de ce nouvel antisémitisme post-seconde Guerre mondiale doivent être mis en évidence à travers une mise en contexte serrée: son internationalisation et son évolution discursive, sa mutation rhétorique, ses redéfinitions à travers le génocide des Juifs et le conflit israélo-palestinien.

Le négationnisme nie le génocide des Juifs, disculpe l’Allemagne et réactualise le «mythe du complot juif international» en délivrant ce message: les juifs mentent depuis plus de soixante-dix ans. Ils ont ainsi permis la création d’Israël en culpabilisant l’Occident avec l’invention du génocide. L’instrumentalisation du négationnisme recouvre plusieurs objectifs. Elle sert à dédouaner le nazisme du génocide. Elle s’opère également au bénéfice d’une extrême gauche tiers-mondiste, pro-arabe et anti-israélienne. Enfin, elle répond aux...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.