Show Less
Restricted access

Références et thèmes des droites radicales au XX e siècle (Europe/Amériques)

Series:

Edited By Olivier Dard

Après avoir abordé les droites radicales européennes et américaines au vingtième siècle sous l’angle des doctrinaires, des vulgarisateurs et des passeurs puis analysé l’internationalisation de leurs supports et de leurs vecteurs, l’objet de ce troisième volume du projet de recherche IDREA (Internationalisation des droites radicales – Europe/Amériques) a été d’étudier le caractère fédérateur d’un certain nombre de références et de thèmes. Réunissant une douzaine de chercheurs français, européens, comme américains du Nord et du Sud, issus de différentes disciplines, l’ouvrage s’attache à privilégier la mise en exergue de références et de thèmes transversaux au sein des droites radicales européennes et américaines depuis les lendemains du second conflit mondial. Cinq entrées sont proposées : Figures de chefs, Mémoire(s) et histoire(s) des régimes et des combats perdus, Antisémitisme et anticapitalisme, Conservatisme, radicalités et anticommunisme, L’Occident en questions.
Show Summary Details
Restricted access

Merkur (1947-1952): Conservatisme et «révolution conservatrice» dans le contexte de la naissance de la République fédérale d’Allemagne: Michel Grunewald

Extract

Merkur (1947-1952)

Conservatisme et «révolution conservatrice» dans le contexte de la naissance de la République fédérale d’Allemagne

Michel GRUNEWALD*

Notre étude est centrée sur les débuts d’une des actuelles revues culturelles allemandes de référence, Merkur, entre 1947 et 1952, année de sa création et année de l’accession de la jeune République fédérale d’Allemagne à une souveraineté partielle.

Le propos de l’analyse qui va suivre peut paraître marginal dans le cadre du programme IDREA. En fait, à y regarder de près, cette marginalité n’est qu’apparente si on tient compte des conditions générales qui ont présidé à la reconstitution du paysage intellectuel allemand après 1945. A ce moment, tous ceux qui représentaient la «droite radicale» – les survivants de la «révolution conservatrice» – se trouvaient face à une situation qui ne pouvait permettre qu’une renaissance clandestine ou groupusculaire de ce courant:

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.