Show Less
Restricted access

Le sacré dans la littérature contemporaine : expériences et références

Series:

Myriam Watthée-Delmotte and Aude Bonord

Cet ouvrage propose d’analyser les articulations entre la spiritualité et la littérature à la fois en tant qu’émergence du sujet et constitution d’une communauté symbolique. D’une part il rend justice, dans les lettres contemporaines, à la variété des formes d’expression du sacré, de la présence d’un invisible au-delà du visible, ou du surnaturel ; d’autre part il observe comment la littérature s’inscrit d’une manière singulière dans le patrimoine immatériel marqué par les traditions religieuses. Cette réalité complexe se configure d’une manière différente au sein de l’histoire littéraire et culturelle française, anglo-américaine et hispano-américaine, qui sont les trois territoires textuels et contextuels ici évoqués.
Show Summary Details
Restricted access

Littérature et tradition biblique en Argentine

Extract



DANIEL ATTALA1

Je voudrais commencer par exprimer ma gratitude envers l’Université française, qui accueille des enseignants-chercheurs étrangers sans leur demander d’adhérer aux perspectives théoriques les plus courantes dans les études littéraires menées en France. Au contraire, parfois ils sont même encouragés à continuer à réfléchir dans les termes de leurs propres traditions d’origine et selon les enjeux scientifiques des pays dans lesquels, au bout du compte, ils se sont le plus souvent formés.

Cet élément trouve sa place ici car, en m’interrogeant sur les raisons pour lesquelles je m’intéresse depuis un certain temps aux rapports d’intertextualité de la littérature de la région du Río de la Plata avec la Bible, je me rends compte qu’il s’agit d’un intérêt dont une grande partie du sens ne se trouve qu’en rapport aux enjeux culturels de mon pays d’origine. Pour le dire de façon succincte, il se trouve que depuis plus de trente ans les études littéraires en Argentine, notamment celles sur la littérature autochtone, passent beaucoup de temps, sauf exception, à se regarder le nombril. Presque tout est expliqué et compris dans le cercle fermé d’une petite tradition née avec l’indépendance du pays au début du XIXe siècle. Celle-ci ne tient presque pas compte de l’époque coloniale qu’elle considère comme une « préhistoire ». Elle oublie également tout rapport avec des traditions culturelles diverses...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.