Show Less
Restricted access

Entre linguistique et anthropologie

Observations de terrain, modèles d’analyse et expériences d’écriture

Series:

Danielle Londei and Laura Santone

A distance de plus d’un demi-siècle de la célèbre Conférence des Linguistes et des Anthropologues (1952), qui souda officiellement les liens entre Jakobson et Lévi-Strauss en inaugurant un nouveau tournant épistémologique, cet ouvrage se propose de vérifier, d’une part, si le débat entre linguistes, anthropologues, mais aussi spécialistes de la communication, se poursuit, et, d’autre part, d’identifier les différentes modalités selon lesquelles la dimension linguistique et la dimension culturelle se rejoignent, s’opposent ou se croisent encore aujourd’hui. Dans le paysage « globalisé » de notre temps, quels nouveaux éclairages peuvent nous offrir ces deux champs? Les contributions à ce collectif configurent une perspective réflexive qui met au jour la pluralité des points de vue et des postures d’observation, des modèles d’analyse et des expériences d’écriture engendrant des pratiques tout aussi diversifiées d’interprétation, de traduction et de négociation du sens entre des médiateurs de langage. Ces « lectures du monde » nous engagent à maintenir le dialogue entre linguistes et anthropologues en termes de nécessité interdisciplinaire et à le concevoir comme un instrumentheuristique de recherche indispensable à l’appréhension de processus sociaux, langagiers et culturels complexes que les chercheurs se donnent pour tâche commune de comprendre et de faire comprendre.
Show Summary Details
Restricted access

La traduction comme pratique multiforme imbriquée dans l’activité située: Sara Merlino, Lorenza Mondada

Extract

SARA MERLINO, LORENZA MONDADA

Université de Bâle

Ce chapitre se penche sur la traduction orale – et plus particulièrement de la traduction improvisée par des non professionnels participant à l’activité – comme pratique ajustée, contingente et imbriquée dans un cours d’action situé auquel elle contribue de multiples façons. Loin de considérer la traduction orale comme une simple transposition de contenus d’une langue à l’autre, nous montrons que la traduction prend place dans une interaction sociale complexe, au sein de laquelle elle peut intervenir pour l’organiser, la médiatiser, la gérer, la négocier. Le chapitre développe une étude de cas qui montre ces multiples facettes de la traduction en action et en contexte – contribuant à un ensemble de travaux récents sur la traduction en interaction, dans la perspective de l’analyse conversationnelle.

Notre analyse se fonde sur une série de travaux récents, issus d’une perspective interactionnelle, sur la traduction vue comme une pratique interactionnelle située, faisant intervenir un interprète comme participant à part entière et configurant de manière spécifique l’activité traduite. Plus particulièrement, nous nous intéressons à la traduction dans des ← 205 | 206 → événements institutionnels et professionnels cosmopolites, documentés grâce à des enregistrements vidéo qui permettent de reconstituer les détails multimodaux méthodiquement mobilisés par les participants pour organiser leurs actions.

En rejoignant un certain nombre d’études qui, au cours des dernières années,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.