Show Less
Restricted access

La compétence paraphrastique en français langue seconde

Alexandra Tsedryk

La compétence paraphrastique (CP) est la capacité à produire des phrases exprimant approximativement le même sens. Elle est essentielle à l’apprenant d’une langue seconde. D’une part, elle l’aide à présenter une idée plus clairement et, d’autre part, elle lui permet de ne pas interrompre la production langagière. Grâce à la CP, l’apprenant a recours à de multiples façons d’exprimer une idée. Cet ouvrage porte sur le développement de la CP en français langue seconde aux niveaux avancés. De manière intéressante, un apprenant avancé éprouve parfois des difficultés à reformuler son discours. Ce livre propose une méthodologie de l’évaluation et de l’amélioration de la CP. La méthode didactique proposée inclut une présentation simplifiée des concepts de la Théorie Sens–Texte qui sont ensuite utilisés dans des exercices de reformulation. Cette nouvelle démarche pédagogique pourrait servir de référence aux enseignants de français langue seconde au niveau universitaire.
Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract



Ce livre vise à décrire la compétence paraphrastique, soit la capacité à produire des phrases plus ou moins synonymes, d’un apprenant avancé de français langue seconde. Cet apprenant se caractérise par des connaissances grammaticales assez poussées ; cependant, il commet encore des erreurs lexicales et stylistiques et éprouve des difficultés à reformuler son discours. La compétence paraphrastique lui est essentielle puisqu’elle l’aide, d’une part, à présenter une idée plus clairement et, d’autre part, elle lui permet de ne pas être bloqué dans la production langagière : l’apprenant a recours à de multiples façons d’exprimer le sens de départ. Le cadre théorique adopté est la Théorie Sens-Texte, qui porte une attention particulière à la description des relations lexicales et paraphrastiques, tout en disposant d’outils formels bien développés pour leur modélisation.

Nous avons deux objectifs. Le premier consiste à élaborer une méthodologie pour évaluer la compétence paraphrastique d’un locuteur. Un test d’aptitude à reformuler est conçu et administré à des apprenants anglophones de français et à des locuteurs natifs. Des critères quantitatifs et qualitatifs permettant d’établir quatre niveaux de compétence paraphrastique sont proposés. Les caractéristiques de l’apprenant avancé quant à sa capacité à reformuler un énoncé sont décrites. Ainsi, en produisant tous les types de paraphrases, il effectue moins d’opérations paraphrastiques lexico-syntaxiques, telles que substitutions synonymiques, antonymiques ou dérivatives, qu’un locuteur natif. Les moyens de reformulation qu’il utilise sont moins variés...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.