Show Less

Traduire les savoirs

Series:

Edited By Danielle Londei and Matilde Callari Galli

Cet ouvrage présente quelques-unes des nombreuses problématiques de la traduction contemporaine, de l’interprétation des diversités culturelles aux questions posées par les transmissions et les traductions des savoirs. Il s’agit d’offrir une réflexion sur les différentes formes de médiations culturelles qui sont spécifiques des comportements humains et de la communication, tant dans les langages que dans l’écriture ou d’autres formes expressives.
La traduction est omniprésente, pluridisciplinaire ; elle répond à la complexité de la communication et de l’interculturalité et elle interroge les diversités culturelles qui cohabitent, se contaminent et disparaissent.
La pensée et les savoirs sont au centre de ces questions et la compétence à les traduire ou à les interpréter devient une aire de recherche qui dépasse le champ strictement professionnel pour s’étendre au domaine des sciences humaines et sociales ou à celui des arts.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Roberta PEDERZOLI et Licia REGGIANI Introduction 143

Extract

Roberta PEDERZOLI et Licia REGGIANI Introduction Le mot «divulgazione» est défini en italien comme «l’esposizione di argomenti specialistici, specialmente scientifici, in modo accessibile a tutti» (Zingarelli 2009), alors que les termes équivalents en fran- çais, «vulgarisation» ou «divulgation» (scientifique), sont décrits comme «le fait d’adapter un ensemble de connaissances techniques, scientifiques, de manière à le rendre accessible à un public non-spé- cialiste» (Le Robert 2008). Dans les deux cas, la racine – vulgus nous rappelle que derrière l’idée et la pratique de la vulgarisation se cache l’exigence démocratique de dépasser le «gergo / jargon» technique- spécialisé, afin de transmettre un texte et ses contenus au plus grand nombre de personnes. Cette pratique, qui existe depuis toujours, se base sur une rhétorique qui consiste à «dire autrement», à travers des modulations, des altérations, et des transformations qui renvoient à une pratique traductrice intralinguistique. Le divulgatore / vulgarisa- teur devient ainsi un pont entre des discours et des registres diffé- rents, un médiateur entre des langages opposés, un interprète entre des encyclopédies différentes. Bien que l’on ait souvent considéré et que l’on considère encore, parfois, la vulgarisation comme une activité subalterne et négligeable par rapport à la communication scientifique entre pairs, il faudrait faire l’effort de réfléchir sur les implications idéologiques, socio- logiques, politiques et linguistico-discursives de cette activité, ani- mée au moins en principe par ce noble idéal d’un réel partage des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.