Show Less

Traduire les savoirs

Series:

Edited By Danielle Londei and Matilde Callari Galli

Cet ouvrage présente quelques-unes des nombreuses problématiques de la traduction contemporaine, de l’interprétation des diversités culturelles aux questions posées par les transmissions et les traductions des savoirs. Il s’agit d’offrir une réflexion sur les différentes formes de médiations culturelles qui sont spécifiques des comportements humains et de la communication, tant dans les langages que dans l’écriture ou d’autres formes expressives.
La traduction est omniprésente, pluridisciplinaire ; elle répond à la complexité de la communication et de l’interculturalité et elle interroge les diversités culturelles qui cohabitent, se contaminent et disparaissent.
La pensée et les savoirs sont au centre de ces questions et la compétence à les traduire ou à les interpréter devient une aire de recherche qui dépasse le champ strictement professionnel pour s’étendre au domaine des sciences humaines et sociales ou à celui des arts.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Stefania CAVAGNOLI Traduire le droit 249

Extract

249 Stefania CAVAGNOLI Traduire le droit L’occhiale del giurista scruta i fatti di lingua negli aspetti che sono pertinenti alle teorie generali del diritto, all’interpretazio- ne e all’applicazione delle norme. L’occhiale del linguista cer- ca di isolare nei testi giuridici i tratti che li caratterizzano in quanto appartenenti a varietà di lingua distinte nel tempo, nella distribuzione geografica, nel mezzo di attuazione (scritto e par- lato), nei registri; cerca di riconoscere profili argomentativi, le strutture sintattiche, semantiche, e testuali, le implicazioni pragmatiche, sociolingusitiche e via elencando.1 Bice Mortara Garavelli La traduction juridique constitue depuis toujours un point de ren- contre essentiel entre la langue et le droit, entre des systèmes qui se croisent et qui s’échangent. La rencontre entre juristes et linguistes est, quant à elle, plus récente dans le domaine de la traduction, une rencontre profitable et enrichissante, quoique difficile. Les premiers traducteurs du droit furent des juristes, déjà dans l’histoire des langues: ils traduisaient du latin aux langues vulgaires pour que les clients puissent comprendre les contenus2. 1 «La loupe du juriste scrute les faits de la langue dans les aspects afférents aux théories générales du droit, à l’interprétation et à l’application des règles. La loupe du linguiste essaie d’isoler dans les textes juridiques les traits qui les ca- ractérisent de par leur appartenance à des variétés de langue qui diffèrent les unes des autres selon le temps, la distribution géographique, le moyen d’applica- tion (écrit et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.