Show Less

Textes sacrés et culture profane : de la révélation à la création

Series:

Edited By Mélanie Adda

Cet ouvrage, partiellement issu de réflexions engagées lors du colloque interdisciplinaire « Textes sacrés, Arts et Sciences » (dirigé par Mélanie Adda, INHA, Paris, 11-12 janvier 2008), traite dans une double perspective de la relation entre les textes sacrés et la culture profane qui s’y rapporte ou qui s’y heurte. Les auteurs se sont d’abord interrogés sur la possibilité d’une définition en intension de la sacralité textuelle. En observant le devenir de critères propre à la définir (comme l’origine divine) dans des contextes aussi différents que le judaïsme hellénistique, le Moyen Âge chrétien ou encore le confucianisme, les études de ce volume mettent en lumière la complexité de la notion de texte sacré, qui ne peut sans doute recevoir d’autre définition qu’en extension.
L’autre objectif de ce recueil est d’étudier la réception des textes sacrés dans les civilisations et les cultures profanes dont ils sont les principaux fondements, en observant non seulement le statut que l’objet profane reconnaît au texte sacré auquel il emprunte, se consacre ou s’oppose, mais aussi le statut que ce même objet profane s’attribue alors à lui-même ou se voit attribuer.
Ce double aspect de la réception du texte sacré est étudié à travers diverses productions culturelles, des plus directement liées à la source sacrée – comme les apocryphes, les traductions, l’exégèse et les enluminures –, aux plus indépendantes – comme la création littéraire –, en passant par celles qui, comme certaines sciences positives, doivent contourner le texte sacré, ou encore celles qui le détournent à des fins polémiques ou politiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Frédéric TIXIER L’illustration des passages évangéliques dans l’In unum ex quatuor de Zacharie de Besançon : tradition iconographique ou innovations plastiques ? 111

Extract

L’illustration des passages évangéliques dans l’In unum ex quatuor de Zacharie de Besançon : tradition iconographique ou innovations plastiques ? * Frédéric TIXIER Institut National d’Histoire de l’Art – Paris Université Paris Ouest Nanterre – La Défense Dans la première moitié du XIIe siècle, Zacharie de Besançon, chanoine prémontré de l’abbaye de Saint-Martin de Laon, rédige une importante œuvre littéraire, sorte de récit commenté de la vie du Christ. Ce texte, dénommé généralement In unum ex quatuor, Concordia evangelistarum (« Concordance des Évangiles ») ou encore De excellentia evangelii1 (d’après les premiers mots de sa préface), connaît une large diffusion dans l’Occident médiéval et est abondamment copié dans les scriptoria monastiques, notamment entre la fin du XIIe siècle et le XIIIe siècle. Une centaine de copies de cet ouvrage2 sont aujourd’hui conservées dans diverses institutions (bibliothèques, monastères, musées…), principale- ment dans le nord et l’est de l’Europe3. Si quelques chercheurs contem- porains ont abordé la genèse et la composition du texte de l’In unum ex quatuor, rares sont ceux qui se sont jusqu’à présent véritablement * Dans le cadre de cette recherche, nous tenons à remercier tout particulièrement Mme Annie Pralong, Mlle Mélanie Adda, M. François Bœspflug et M. Jean-Pierre Caillet pour leurs relectures et leurs précieux conseils. 1 C. FOHLEN (dir.), Histoire de Besançon. Des origines à la fin du XVIe siècle, I,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.