Show Less

De l’Informe, du Difforme, du Conforme au théâtre

Sur la scène européenne, en Italie et en France

Series:

Edited By Yannick Butel

En 2005, dans le tumulte du festival d’Avignon, croisant des créations malmenées par la presse et une partie des spectateurs, l’informe, le difforme et le conforme s’imposaient comme des ouvertures propres à répondre aux interrogations comme aux jugements des détracteurs du festival et de ses artistes (notamment Anatoli Vassiliev, Jan Fabre et Pascal Rambert, entre autres). S’il faut avouer, comme l’écrivit Jean-François Lyotard, que devant l’étrangeté de ces productions nous étions face à des « intrigues plastiques moins monnayables, racontables, signifiables », le rejet, la condamnation, le procès étaient-ils de mise ?
L’idée de parler de ces réactions vives, d’y consacrer un colloque et un temps de réflexion, s’est alors imposée. L’intention de revenir sur une pratique théâtrale qui rompt avec l’horizon d’attente du spectateur d’un « art bonasse » (comme l’écrit Alain Badiou) devait nous conduire à ce recueil de commentaires. Les chercheurs qui ont contribué à ce nouvel essai tentent d’analyser, de livrer des clés, de donner à réfléchir sur la réception de formes poétiques et esthétiques qui hantent la scène.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Eric Vautrin Les Anges du bizarre ou les corps abîmés dans le théâtre de Romeo Castelluci des années 90 67

Extract

Les Anges du bizarre ou les corps abîmés dans le théâtre de Romeo Castelluci des années 90 Eric VAUTRIN En écrivant «ceci n’est pas un acteur»1 je n’ai pas voulu présenter, tout nu, un corps dans son évidente douleur. J’ai voulu souligner le fait que c’était un acteur, et un acteur anorexique, dans ce cas, l’est symboli- quement deux fois. Le théâtre ne se dilue pas, parce que c’est la repré- sentation qui cède face à elle-même.2 Dans cette étude, il s’agit d’étudier la présence d’acteurs aux corps difformes dans le théâtre de Romeo Castellucci, et particulièrement dans les spectacles des années 90 où celle-ci se fait particulièrement marquante. Le difforme, dans le cas présent, est lié à l’infirmité physique, et il peut être associé à la souffrance d’êtres humains, et par conséquent au regard porté sur celle-ci. C’est-à-dire que la question du difforme frôle alors dangereusement celle d’une morale sociale ou de ce qu’on appel- lerait aujourd’hui l’éthique de la représentation – laquelle, pour RC, n’existe que comme enfant de l’esthétique, c’est-à-dire comme consé- quence ou réalisation de celle-ci, et non comme gardienne ou sage tutrice3. Il convient alors de préciser l’approche méthodologique en 1 Ecrit à la craie sur une ardoise tombant des cintres sur le corps d’une actrice anorexique allongée sur la scène dans la seconde partie de Giulio Cesare....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.