Show Less

Koltès maintenant et autres métamorphoses

Actes des colloques de l’université de Caen Basse-Normandie et de Paris-Diderot, Paris 7

Series:

Edited By Yannick Butel, Christophe Bident, Christophe Triau and Arnaud Maïsetti

En France, 2009 aura été « l’année Koltès ». Une année pour rappeler la vitalité et l’actualité d’une œuvre, la fascination qu’elle exerce toujours sur les lecteurs et les metteurs en scène. Les colloques de Caen ( Bernard-Marie Koltès : Démons, Chimères et autres métamorphoses, octobre 2009) et de Paris 7 ( Koltès, maintenant, novembre 2009) ont ainsi été des moments d’échanges et de réflexions sur un théâtre qui n’en finit pas d’interpeller les universitaires, les chercheurs, les praticiens, les acteurs... Revenant sur les textes et leur mise en scène, sur les traductions, sur la correspondance et sur les enjeux que soulève cette écriture poétique et cinématographique, les contributions qui sont rassemblées dans ce livre témoignent de la pluralité des lectures qu’offre l’œuvre de Bernard-Marie Koltès. Regards parfois nouveaux où l’œuvre esthétique et poétique est articulée au mouvement de l’Histoire, à celle aussi que connut Bernard-Marie Koltès.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Marie Vandenbussche Modalités d’expansion de la réalité représentée dans Le Retour au désert de Bernard-Marie Koltès et Au Monde de Joël Pommerat : la complexité des phénomènes naturels, ou le réel comme visée 187

Extract

187 Modalités d’expansion de la réalité représentée dans Le Retour au désert de Bernard-Marie Koltès et Au Monde de Joël Pommerat : la complexité des phénomènes naturels, ou le réel comme visée Marie Vandenbussche Le début de la pièce de Joël Pommerat, Au Monde, est parent de celui du Retour au désert. Dans les deux cas, l’événement plus ou moins inaugural, c’est le retour, au lever du jour, dans la micro-société d’une famille patriarcale de la bourgeoisie industrielle, d’un des enfants arrivant d’un pays en guerre (déclarée dans un cas, latente dans l’autre). Retour qui s’affirme assez vite comme définitif et qui, du fait de sa durabilité présumée, impacte le monde de la fiction constitué de frè- res et sœurs aux sentiments incestueux, de beaux-frères ou belles- sœurs intrus, d’employés de maison incarnant la menace étrangère et liés de surcroît, plus ou moins directement, au milieu de la prostitu- tion (que ce soit « la femme embauchée dans la maison » ou Aziz qui amène Mathieu et Edouard au bordel), de personnages vivants subs- tituts de personnages morts (Asside pour Phèdre ou Marthe pour Marie). S’ouvre alors pour la famille, en conséquence de ce retour, une ère d’incertitude qui se manifeste à l’occasion d’enjeux de suc- cession et livre la nuit à l’irrationnel. Il m’a semblé que, partant d’une configuration...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.