Show Less

Terminologie (I) : analyser des termes et des concepts

Series:

Edited By Jean-Jacques Briu

Aujourd’hui, la Terminologie est le plus souvent définie comme une organisation des lexiques de domaines spécialisés. Cette discipline en expansion, de plus en plus servie par la technologie informatique, est sollicitée par de nombreux secteurs techniques et commerciaux. Doit-on se limiter à des nomenclatures spécialisées ou analyser en profondeur le sens, la signification de termes linguistiques et de concepts ? Le concept, c’est du sens : un ensemble particulier de représentations mentales. Si des termes ne sont pas directement traduisibles d’une langue à l’autre, c’est souvent parce que leurs sens ne sont pas directement transposables d’une histoire, d’une culture, d’une société à une autre et qu’en conséquence leur sens, leurs référents et leur praxis diffèrent. Les termes, les concepts n’existent que dans des sociétés particulières, des cultures particulières et dans des langues particulières. Partant, de nombreux termes ne sont pas simples mais (très) complexes.
Les neuf contributions de cet ouvrage – issu d’un colloque qui s’est tenu à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense en 2009 – présentent diverses manières dont linguistes, lexicographes et juristes exposent leur compréhension des questions terminologiques. Une telle approche interdisciplinaire et plurilingue – fr., russe, all. – ne requiert nullement des concepts, des théories et des méthodes uniformes. Elle apporte, au contraire, un ensemble d’éclairages plus originaux, plus souples pour la compréhension d’un savoir en devenir comme l’est la Terminologie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

A la recherche du «génie de la langue» 101

Extract

101 A la recherche du «génie de la langue» Kerstin OHLIGSCHLAEGER Doctorante Potsdam / Paris Ouest Nanterre Le «génie de la langue» semble être un concept fixe dans la cons- cience collective des Français, au moins depuis la déclaration de Ri- varol sur la «clarté» du français33: C’est en vain que les passions nous bouleversent et nous sollicitent de suivre l’ordre des sensations: la syntaxe française est incorruptible. C’est de là que résulte cette admirable clarté, base éternelle de notre langue. Alors que des traits communs et généraux caractérisent les langues, le «génie de la langue» symboliserait des traits spécifiques à une langue particulière. Dans le dictionnaire des frères Grimm (1897), par exemple, le «génie de la langue» n’est a pas du tout lié à l’idée de la primauté d’une certaine langue; au contraire, il exprime surtout la possibilité de différencier entre elles des langues différentes: Eine iede nation hat ihren besondern character; dasz sich der genius eines volks nirgend besser als in der physiognomie seiner rede offenbaret. […]; wie ganzen nationen eine sprache eigen ist, so sind ihnen auch gewisse lieblingsgänge der phantasie, wendungen und objecte der gedanken, kurz ein genius eigen, der sich […] in den beliebtesten werken ihres geistes und herzens ausdruckt (Grimm 1897: 3402)2. 1 Rivarol (1753-1801). 2 Fr «Toute nation a son caractère propre; de sorte que le génie d’un peuple ne se révèle nulle...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.