Show Less

Terminologie (I) : analyser des termes et des concepts

Series:

Edited By Jean-Jacques Briu

Aujourd’hui, la Terminologie est le plus souvent définie comme une organisation des lexiques de domaines spécialisés. Cette discipline en expansion, de plus en plus servie par la technologie informatique, est sollicitée par de nombreux secteurs techniques et commerciaux. Doit-on se limiter à des nomenclatures spécialisées ou analyser en profondeur le sens, la signification de termes linguistiques et de concepts ? Le concept, c’est du sens : un ensemble particulier de représentations mentales. Si des termes ne sont pas directement traduisibles d’une langue à l’autre, c’est souvent parce que leurs sens ne sont pas directement transposables d’une histoire, d’une culture, d’une société à une autre et qu’en conséquence leur sens, leurs référents et leur praxis diffèrent. Les termes, les concepts n’existent que dans des sociétés particulières, des cultures particulières et dans des langues particulières. Partant, de nombreux termes ne sont pas simples mais (très) complexes.
Les neuf contributions de cet ouvrage – issu d’un colloque qui s’est tenu à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense en 2009 – présentent diverses manières dont linguistes, lexicographes et juristes exposent leur compréhension des questions terminologiques. Une telle approche interdisciplinaire et plurilingue – fr., russe, all. – ne requiert nullement des concepts, des théories et des méthodes uniformes. Elle apporte, au contraire, un ensemble d’éclairages plus originaux, plus souples pour la compréhension d’un savoir en devenir comme l’est la Terminologie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Les députés du Parlement russe pensent-ils? Autour du concept de «parlement»: analyse en synchronie et en diachronie de certains termes de langues européennes 153

Extract

Les députés du Parlement russe pensent-ils? Autour du concept de «parlement»: l’analyse en synchronie et en diachronie de certains termes de langues européennes Serguei SAKHNO Maître de conférence à l’Université Paris Ouest Nanterre, CRPM (EA 4418) La réflexion sur le rapport entre synchronie et diachronie en termino- logie, qui constitue l’objet de cet article, a pour origine une situation pédagogique. Voici quelques années, dans le cadre d’un cours de russe pour étudiants non spécialistes, je voulais commenter le verbe russe dumat’ (fr penser, réfléchir). Désirant donner à mon public un repère mnémotechnique, j’ai dit que ce verbe était en rapport avec un mot connu en français: la Douma, nom du parlement russe (plus exacte- ment, – Gosudarstvennaja Duma (fr la Douma d’Etat), abrégé par- fois en – Gosduma). J’ai ajouté, en guise de plaisanterie: «Le terme russe laisserait entendre que les parlementaires russes ne font que réfléchir, au lieu de discuter, de débattre (comme le feraient les dépu- tés d’un parlement occidental).» Cette plaisanterie1 a eu du succès, sauf qu’une étudiante d’origine bulgare a réagi en disant qu’elle n’était pas d’accord avec mon inter- prétation et que pour elle, les parlementaires russes discutaient eux aussi car «En bulgare, le verbe dumam signifie ‘dire, parler’!» Un autre étudiant, qui connaissait le polonais, a remarqué que de son point de vue, le nom du parlement russe évoquait plutôt l’or- gueil,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.