Show Less

Identités en chantiers dans les Alpes

Des projets qui mobilisent objets, territoires et réseaux

Mathieu Petite

Quelles sont les références identitaires invoquées aujourd’hui par des porteurs de projet dans les Alpes ? Cet ouvrage montre dans quelle mesure ces projets sont marqués par des motivations aussi bien symboliques que pragmatiques. Il s’intéresse à quatre opérations de type patrimonial, culturel, touristique ou environnemental : un projet agritouristique visant à réhabiliter des hameaux abandonnés dans le Val d’Hérens (Valais, Suisse) ; un projet de passerelle bhoutanaise réalisé dans le cadre d’une coopération entre le canton du Valais et le Royaume du Bhoutan ; la participation de la commune française de Vallorcine à un projet de réseau à travers les Alpes portant sur la culture Walser ; et enfin l’action transnationale d’une association de protection de l’environnement ( Mountain Wilderness) pour démanteler des installations obsolètes dans les régions de montagne. En étudiant la mise en objets et la mise en discours de tels projets, cet ouvrage s’interroge sur les identités mobilisées aujourd’hui dans les régions alpines. Il éclaire aussi, de manière plus générale, les relations entre les sociétés et la matérialité et leur dimension discursive.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 1

Extract

1Introduction Projets culturels, paysagers et touristiques dans un contexte alpin Le 15 juillet 2005, une passerelle suspendue bâtie selon des savoir-faire bhoutanais est inaugurée au centre du Valais en présence de membres du gouvernement valaisan et d’une délégation bhoutanaise. Quelques jours plus tard, des bénévoles sympathisants de l’association Mountain Wilder- ness achèvent de nettoyer de ses barbelés et autres objets ferreux la crête du Mont-Sauveur dans le Parc National du Mercantour. Trois mois plus tard, le maire de Vallorcine accueille une délégation de plusieurs communautés Walser, venues discuter d’un projet autour de leurs origines culturelles communes. Au même moment, des ouvriers terminent la maçonnerie de la grange qui pourra abriter les chèvres qui paissent depuis plusieurs mois déjà sur le plateau d’Ossona et Gréféric, en bas de la commune de Saint- Martin. Ces quatre événements illustrent quatre projets collectifs, parmi tant d’autres que l’on pourrait citer à travers les Alpes, qui témoignent de ces « identités en chantiers ». Ces identités sont en chantiers parce qu’elles sont constamment cons- truites par des individus et des groupes qui la réfèrent à des objets maté- riels, qui les mettent en discours et qui les rattachent à des représentations portant notamment sur la montagne et les Alpes. Celles et ceux qui inter- viennent dans des projets tels que ceux décrits ici expriment collectivement leur appartenance à la montagne et aux Alpes....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.