Show Less

Essais cliométriques

Capital humain, monnaie et finance, croissance et cycles

Claude Diebolt and Antoine Parent

Nombreuses sont les questions au sujet de la cliométrie. S’agit-il d’une discipline qui marierait harmonieusement théorie et analyse empirique ? S’agit-il d’abord d’une branche de l’histoire ou de la science économique ? Quel rôle la cliométrie peut-elle et doit-elle jouer dans la formation des jeunes étudiants et doctorants engagés dans des recherches universitaires de sciences humaines et sociales ? Ce livre vise à apporter quelques éléments de réponse. Il fait appel aux approches cliométriques, à l’utilisation conjointe du discours historique, de la théorie économique, des outils statistiques et de la modélisation mathématique, pour tenter de transformer la vision moderne sur des débats historiques majeurs : la cliométrie du capital humain, la cliométrie monétaire et financière, la cliométrie de la croissance et des cycles économiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction 1

Extract

1Introduction En sciences économiques, la théorie jouit indiscutablement d’un pres- tige plus important que l’empirie. Pensons simplement aux jeunes doctorants si souvent invités à montrer leur virtuosité technique par la construction de modèles faisant appel à un haut degré de mathé- matiques. La collecte de données et le test via des techniques écono- métriques de modèles théoriques ne jouissent pas du même prestige, sans doute parce qu’ils sont censés faire moins appel à la créativité. Plus fondamentalement, il y a peut-être aussi le fait que les économistes « ne font pas nécessairement ce qu’ils disent » et que la démarche poppé- rienne n’est pas vraiment la leur. Rares, en effet, sont les débats théo- riques qui ont été tranchés grâce à l’économétrie, et il est à craindre que si nous devions appliquer en toute rigueur le critère poppérien (rejeter une théorie dès que l’on découvre ne fût-ce qu’un échantillon, qu’une sous-période pendant laquelle elle semble rejetée), il ne resterait rien de la théorie économique. En même temps, depuis la critique de Lucas, les économistes sont très sceptiques quant à la capacité de l’économétrie de trancher un débat théorique (dépendance par rapport à un certain ré- gime de politique économique ; modèles macroéconométriques copiés sur le modèle de l’ingénierie, avec des coefficients fixes et des agents suppos...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.