Show Less

Quand la parenté impose, le don dispose

Organisation sociale, don et identité dans les communautés mapuche de la province de Neuquén (Argentine)

Series:

Sabine Kradolfer

Les Mapuche sont connus pour leur longue et forte résistance qui s’exprime encore aujourd’hui face aux états argentin et chilien. Ce livre propose une analyse des relations sociales au sein des communautés qui fonctionnent comme la référence par excellence de la société mapuche, alors même qu’une grande partie de sa population vit en zone urbaine. Les communautés sont cependant difficiles à identifier au premier abord, à la fois en raison de la dispersion de leur habitat, car rien dans leur organisation spatiale ne suggère la présence de localités, mais aussi parce que les structures politiques semblent complètement désarticulées et que le pouvoir est éclaté au sein des petites unités que sont les groupes domestiques. S’inspirant de la théorie du don de Marcel Mauss, l’auteure montre que le lien social communautaire repose sur des entrelacs d’échanges réciproques de biens et de services à tous les niveaux de l’organisation sociale faisant de ces échanges des marqueurs identitaires aussi pertinents et déterminants que la langue, la religion ou le territoire.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Etre Mapuche par la terre et par le sang 137

Extract

137 Etre Mapuche par la terre et par le sang Le don n’est directement observable que sous certaines formes qui va- rient en fonction des institutions au sein desquelles il se manifeste. Pour les Mapuche, l’une d’entre elles est le système de parenté, à l’intérieur duquel chaque personne évolue tout au long de sa vie, et qui est sans aucun doute un des réseaux privilégiés de circulation des échanges. Cepen- dant, si le système de parenté, avec ses droits et ses obligations, est pré- établi et imposé à l’individu dès sa naissance, chacun dispose néanmoins de la liberté de choisir ses partenaires pour les dons. La relation instaurée par l’échange permet alors d’introduire une dimension de liberté, de choix, voire de jeu à l’intérieur d’une structure parentale constitutive et prescrip- tive. Les réseaux de partenariat changent d’ailleurs constamment, car la moindre baisse de confiance ou le premier signe de jalousie, suffisent à modifier cycles et partenaires de l’échange au fil du temps. Ceux-ci appor- tent ainsi une dynamique en termes de rapprochement / éloignement entre partenaires qui vient se superposer à l’aspect plus statique des contraintes imposées par le système de parenté. On ne choisit pas ses parents, par contre on en sélectionne certains d’entre eux, avec lesquels on entretiendra une relation privilégiée, une relation d’échanges réciproques de biens et services. Nous retrouvons par conséquent dans la parenté l’un des doubles aspects du...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.