Show Less

Investissements directs à l’étranger dans les activités de recherche et développement : fondements théoriques et application aux entreprises suisses

Series:

Julie Michel

Le sujet de cet ouvrage porte sur l’internationalisation des activités de recherche et développement (R&D) des entreprises multinationales. En raison de l’augmentation des investissements directs à l’étranger dans les activités de R&D, cette recherche apporte de nouvelles considérations sur un phénomène actuel et de grande ampleur. Cette thématique est en outre d’une acuité particulière pour les pays les plus développés, tels que la Suisse, dont la compétitivité repose sur la capacité d’innovation. Afin de comprendre les enjeux de cette problématique, une approche théorique sur l’existence des entreprises multinationales et sur l’internationalisation des activités de R&D est développée dans la première et la deuxième parties. La troisième partie consiste en une analyse des brevets et des citations de brevets publiés par les entreprises suisses les plus innovantes. L’étude est en outre complétée par les résultats d’une enquête auprès de ces entreprises. Cette recherche permet de connaître l’ampleur et l’évolution de l’internationalisation des activités de R&D des entreprises suisses. Les pays d’accueil de ces activités et les facteurs décisifs dans les choix de localisation sont également mis en avant. Finalement les conséquences pour le pays d’origine sont analysées en étudiant la place de la Suisse dans la répartition géographique des activités de R&D, ainsi que les bénéfices et les risques de l’internationalisation de ces activités.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Partie 1 - Fondements théoriques de l’existence des entreprises multinationales 5

Extract

Partie 1 Fondements théoriques de l’existence des entreprises multinationales 7Une entreprise multinationale est une entreprise qui contrôle des activités à valeur ajoutée dans plusieurs pays par le biais d’investissements directs effectués à l’étranger (voir l’Annexe 1 pour des définitions). Par ce mode d’internationalisation, les entreprises analysent pour chaque étape de la chaîne de valeur dans quelle localisation il sera le plus efficace de l’ef- fectuer (Sideri, 1997, p. 38). Le paradigme éclectique de John Dunning (1977, 1979, 1988, 1993, 2008) offre un cadre unique d’explication des déterminants des EMN (Buckley et Hashai, 2009, p. 58; Galan et al., 2007, p. 977). Ce modèle est la théorie principale sur les entreprises multinationales1 et sera le cadre conceptuel de ce travail. Selon Dunning, la production internationale est déterminée par la configuration de trois types d’avantages possédés simultanément par l’entreprise: Enterprises engage in production abroad whenever they possess net competitive ad- vantages over firms of other nationalities which can best be exploited by foreign rather than domestic production, and which are more profitable to internalize than to sell or lease to other enterprises. (Dunning, 1979, p. 289) Ces trois avantages sont développés dans le premier chapitre, afin d’expliquer quelles sont les conditions que doit posséder une entreprise pour effectuer des IDE, pourquoi elle choisit un pays plutôt qu’un autre pour implanter une activité de sa chaîne de valeur ajoutée, et comment elle choisit...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.