Show Less

AutoBioPhagies

Series:

Edited By May Chehab and Apostolos Lampropoulos

De Feuerbach à Derrida, de la gastronomie au cannibalisme et de la saveur à la terreur, cette étude décline les différentes postures du sujet mangeant.
Plus précisément, et résolument ancré dans un corps placé au centre du présent volume, c’est d’abord un sujet phagique jouissif qui triomphe dans l’autobiographie gastronomique. Mais l’étude examine également les modalités d’apparition d’un sujet dysphorique, émietté, spectralisé ou vampirisé, aussi bien dans les littératures de l’éclatement de soi que dans les mises en spectacle des déchirements identitaires de l’art corporel. Les contributions permettent enfin de voir comment la métaphore (auto)phagique, pathologique chez les grands lecteurs, toujours digestive, voire stercoraire, se littérarise dans une quotidienneté diarique recyclée ad nauseam, se redéfini philosophiquement dans un rapport circulaire au monde et voit son essence sondée par la philosophie anti-idéaliste et postmoderne.
Enrichies de l’apport de disciplines différentes, les AutoBioPhagies aspirent en effet à réunir ce que la tradition occidentale a désuni : les deux fonctions principales de la bouche, celle de la parole et celle de la nourriture.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

SOMMAIRE

Extract

I. INTRODUCTION May Chehab De l’AutoBioPhagie ............................................................................... 3 II. DE LA SAVEUR A LA TERREUR, (SE) MANGER ET (SE) DIRE ............... 11 Yannis Constantinidès Der Mensch ist, was er isst Une défense ironique du matérialisme alimentaire .............................. 17 Bérénice Waty Celui qui mange les livres. Pathologies du corps lecteur ..................... 37 Fabienne Mérel Menace et triomphe de l’organique Un aspect de l’écriture intime de Paul Valéry ..................................... 53 Alain Schorderet La naissance de l’autobiographie gastronomique dans le traumatisme de la Révolution: Brillat-Savarin, Berchoux et Jourgniac de Saint-Méard ...................... 65 III. BANQUETS DE SOI: RECYCLAGE, DIFFRACTION, SURSOMPTION ..... 85 Philippe Lejeune Claude Mauriac et l’écroulement du Temps immobile ..................... 91 Anastasia Danaé Lazaridis Un étrange banquet méta-panta-physique, ou devinez qui vient dîner ce soir…: les tribulations du sujet dans l’Histoire des métamorphoses de Yannis Panou .................. 103 Natália Laranjinha Samuel Beckett: autophagie et émiettement du moi ........................... 119 X Sommaire IV. CANNIBALISMES, VAMPIRISMES ET AUTOPHAGIES ....................... 129 Lionel Ruffel L’œuvre cannibale, le corps fantôme. Sur «Pierre Guyotat» ............. 135 Beatrice Barbalato Vampirisme et aberration sadienne. Carmelo Bene dramaturge ........ 147 Isabelle Barbéris Messe pour un corps de Michel Journiac L’autobiophage en icône des temps présents ...................................... 163 Jacques Brunet-Georget Le corps dans les autoportraits photographiques de David Nebreda De la phagocytose au reste ................................................................. 179 V. LES CORPS DEPLACES DE LA PHILOSOPHIE ..................................... 193 Thierry Tremblay L’estomac de Nietzsche, Klossowski et moi ........................................ 199 Miguel Matilla One’s Fate as Food. A Note on Nietzsche’s Moral of Amor Fati...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.