Show Less

Linguistique contrastive, linguistique appliquée, sociolinguistique

Hommage à Etienne Pietri

Series:

Edited By Florentina Fredet and Anne-Marie Laurian

Ce volume réunit vingt trois textes conçus en hommage à Etienne Pietri, ancien directeur de l’Institut de Linguistique et de Phonétique Générales et Appliquées de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle, décédé en 2002. Les auteurs, amis, collègues, étudiants avancés, ont voulu rendre hommage à l’homme qui les a aidés, soutenus, encadrés, qui les a accueillis à Paris, ou qui a collaboré à leurs recherches. Ils sont français ou étrangers, jeunes ou moins jeunes. Certains livrent des travaux scientifiques originaux actuels, d’autres relatent l’évolution de la linguistique contrastive, de la linguistique appliquée, de la sociolinguistique au cours du dernier quart de siècle et les controverses qui ont agité le cercle scientifique auquel appartenait Etienne Pietri. Le lecteur trouvera de l’anglais, du grec ancien, du hongrois, du roumain, du serbe, du français de spécialité, du français des médias, et bien d’autres variétés de langues traitées de façons théorique et générale ou analysées d’après un corpus précis. Tous ont la préoccupation de mettre en contraste les langues entre elles avec un objectif de traduction ou d’enseignement de langue étrangère.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Présentation (Florentina Fredet et Anne-Marie Laurian) XI

Extract

Présentation Florentina FREDET, I.L.P.G.A., Université Paris 3 Anne-Marie LAURIAN, C.N.R.S. – Paris Etienne Pietri nous a quittés le 1er avril 2002. Il a quitté sa famille, ses amis, ses collègues. Il a quitté l’Institut de Linguistique et Phonétique Générales et Appliquées (I.L.P.G.A.) de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle dont il a été Administrateur Provisoire de 1985 à 1988 et Directeur entre 1988 et 1999. Sa voix chaleureuse, ses sourires narquois, son enthousiasme communicatif, ses éclats tonitruants et pourtant cor- diaux, son écoute patiente et constructive, toute sa personnalité avaient «imbibé» non seulement son bureau, non seulement l’étage administratif, mais aussi l’ensemble de l’Institut. Une voix du Sud s’était installée rue des Bernardins. Organiser les enseignements, donner une place à la re- cherche, aider des étudiants étrangers perdus dans un monde a priori hostile, s’occuper de publications diverses, et de multiples autres tâches ont toujours retenu Etienne Pietri dans une activité sinon fébrile du moins interminable. Il semblait inépuisable. Des enseignants et des chercheurs de l’I.L.P.G.A. qui ont travaillé avec lui ont voulu lui rendre hommage. D’autres enseignants et cher- cheurs de l’ex-Yougoslavie se sont joints à cet hommage. En effet Etienne Pietri avait mis sur pieds des accords de coopération avec les Universités de Zagreb, de Belgrade et de Novi Sad. Il y a eu des échan- ges nombreux et fructueux, qui se prolongent encore maintenant, avec ces Universités qui ont été pendant de nombreuses années les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.