Show Less

La République démocratique allemande

La vitrine du socialisme et l’envers du miroir (1949-1989-2009)

Edited By Chantal Metzger

L’année 2009 a été marquée par la commémoration, le 9 novembre, du vingtième anniversaire de la chute du mur de Berlin. Le quarantième anniversaire de la création de la République démocratique allemande, le 7 octobre, a été pratiquement occulté ! Or l’existence de la RDA s’inscrit entre ces deux dates.
Grâce à l’ouverture des archives est-allemandes mais aussi soviétiques, la RDA est devenue un véritable laboratoire d’histoire, à la fois objet et terrain de recherches pour des historiens allemands et étrangers. En France, les images de cette « autre Allemagne » étaient parvenues jusque-là à travers un miroir déformant. Lieu de stéréotypes et mal connue, la RDA a été longtemps considérée comme la vitrine du socialisme. L’ouverture du mur a permis de voir l’autre côté du miroir !
À la lumière des sources nouvellement accessibles, les intervenants du Colloque international des Sciences historiques qui s’est tenu à Nancy du 14 au 16 mai 2009 ont revisité l’histoire de la RDA. Venus d’Allemagne, des États-Unis et de toute la France, ils ont apporté des éléments nouveaux sur la vie quotidienne de cet État (aux niveaux politique, social, culturel et économique) et sur les relations qu’il entretenait avec le monde non communiste et tout particulièrement avec le Tiers-monde. Historiens, germanistes et sociologues présents ont aussi constaté que l’image de la RDA se brouille au sein de la société civile allemande : au « tout n’était pas si mauvais en RDA » des années 1990 a succédé « qu’est-ce qui était mauvais en RDA ? » Alors qu’un néologisme a été créé, l’« ostalgie », pour exprimer cette nostalgie du temps des pays de l’Est, la RDA devient progressivement un lieu de mémoire de l’histoire allemande.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion 361

Extract

&RQFOXVLRQ &KDQWDO 0(7=*(5 8QLYHUVLWp 1DQF\ 3HQGDQW WURLV MRXUV GHV FKHUFKHXUV YHQXV GH WURLV SD\V HW DSSDUWHQDQW j SOXVLHXUV JpQpUDWLRQV G¶KLVWRULHQV GH JHUPDQLVWHV HW GH VRFLRORJXHV RQW DQDO\Vp OH SDVVp GH OD 5'$ SDWULH GH PLOOLRQV G¶$OOHPDQGV VpSDUpV GH OHXUV IUqUHV GH O¶2XHVW SHQGDQW TXDUDQWH HW XQ DQV &H FRO ORTXH D pWp PDUTXp SDU OD ULFKHVVH GHV FRPPXQLFDWLRQV HW GHV GpEDWV &HUWHV GH QRPEUHX[ SUREOqPHV UHVWHQW SRVpV HW GHV SLVWHV GH UHFKHUFKHV VRQW HQFRUH RXYHUWHV PDLV O¶DSSRUW GHV SDUWLFLSDQWV HVW LQGpQLDEOH 'DQV XQH SUHPLqUH SDUWLH OHV LQWHUYHQDQWV RQW WHQWp G¶DSSUpKHQGHU OH YpFX GHV $OOHPDQGV GH O¶(VW /H 7URLVLqPH 5HLFK HW VHV FULPHV QH SRXYDLHQW rWUH RXEOLpV 8QH GpQD]LILFDWLRQ D pWp HQWUHSULVH HQ ]RQH VRYLpWLTXH WRXW FRPPH GDQV OHV ]RQHV RFFLGHQWDOHV (OOH D WRXFKp DX OHQGHPDLQ GX FRQIOLW OHV DQFLHQV PHPEUHV GX SDUWL QD]L SXLV HOOH D pYROXp HW V¶HVW RULHQWpH YHUV OD OXWWH FRQWUH OHV RSSRVDQWV © IDVFLVWHV ª FH TXL D SHUPLV G¶pOLPLQHU OHV DGYHUVDLUHV SROLWLTXHV GX UpJLPH /¶eWDW 6(' VH KHXUWH GqV OH GpEXW GHV DQQpHV j XQH FHUWDLQH RSSRVLWLRQ FHOOH GH O¶eJOLVH HW SOXV SUpFLVpPHQW GH O¶eJOLVH pYDQJpOLTXH PDLV DXVVL FHOOH G¶XQH SDUWLH GH OD MHXQHVVH 3URORQJHDQW HQ TXHOTXH VRUWH OD UpVLVWDQFH GHV MHXQHV pWXGLDQWV GH OD :HLVVH 5RVH GH QRPEUHX[ MHXQHV QpV HQYL URQ HQWUH HW SURWHVWHQW FRQWUH OH UpJLPH HQ UpGLJHDQW HWRX GLVWULEXDQW GHV WUDFWV KRVWLOHV DX UpJLPH ,OV XWLOLVHQW FH YHFWHXU TXL RFFXSHUD XQH SODFH SUpSRQGpUDQWH GDQV...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.