Show Less

Parcours transnationaux de la démocratie

Transition, consolidation, déstabilisation

Series:

Renée Fregosi

Les formes nouvelles de mondialisation à l’œuvre depuis une trentaine d’années ont accéléré la diffusion internationale de concepts et de visions du monde, de projets de société et de paradigmes de développement. Elles ont également favorisé la concomitance de changements de référentiels et la reproduction de processus politiques dans des situations locales diverses. De l’Europe méridionale à l’Afrique et l’Asie en passant par l’Amérique latine et l’Europe de l’Est, les transitions à la démocratie des années 1970-1990 ont ainsi ouvert de nouveaux chantiers intellectuels. La science politique, invitée à réactiver ses théories de la démocratie, a considérablement élargi le champ du comparatisme interrégional en proposant de nouveaux universaux.
Les élections justes et libres d’une part, la justice transitionnelle d’autre part, ont constitué les fondements à plus ou moins court terme des démocraties restaurées, légitimant les nouveaux régimes nés sur les décombres de l’autoritarisme et ouvrant la voie à la consolidation démocratique. Toutefois, les exigences de la « bonne gouvernance » ont rapidement standardisé ces pratiques en leur conférant de nouvelles significations politiques, parfois très éloignées de leurs objectifs originels. C’est dans ce contexte que le populisme est (re)devenu une figure importante du jeu politique contemporain pour s’imposer, durant les années 2000, comme une forme d’exercice du pouvoir dominante dans le monde. On observe alors une série de glissements ou de renversements parfois inattendus entre démocratie et autoritarisme, tant dans l’ordre des discours que dans celui des pratiques, qui témoignent de la perpétuelle imbrication de modes de gouvernement souvent pensés comme antinomiques et de la polymorphie démocratique au seuil du XX e siècle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements 195

Extract

195 Remerciements L’auteur de cet ouvrage tient à adresser ses plus sincères remerciements à Olivier Compagnon, pour lui avoir permis d'exprimer une vision personnelle du monde actuel avec précision et rigueur ; à Marc Osouf pour la qualité professionnelle de sa relecture amicale du manuscrit ; à ses étudiants pour les questionnements qu'ils ont perpétuellement ali- mentés et parfois suscités. Collection « Amérique latine – Europe » Depuis la fin du XVe siècle et la « Découverte » du Nouveau Monde par Christophe Colomb, l’Amérique latine et l’Europe entretiennent d’intenses relations politiques, économiques et culturelles. Souvent présenté sous le seul angle de l’européanisation de l’Amérique, ce lien historique – imaginaire tout autant que matériel – s’avère, en réalité, infiniment plus complexe et comprend également de nombreux « effets retours » de l’Amérique vers l’Europe. Cette collection vise donc à explorer, dans une perspective pluridisciplinaire et sans négliger les possibles détours que purent connaître les échanges euro-américains, les multiples phénomènes de circulation unissant ces deux rives de l’Atlantique du début de la période coloniale jusqu’au XXIe siècle. Directeur de la collection : Olivier Compagnon Ouvrages parus N° 1 – Sílvia Capanema P. de Almeida et Anaïs Fléchet (dir.), De la démocratie raciale au multiculturalisme. Brésil, Amériques, Europe, 2009. N° 2 – Renée Fregosi, Parcours transnationaux de la démocratie. Transition, consolidation, déstabilisation, 2011. Visitez le groupe...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.