Show Less

L’idéolecte des romancières tunisiennes de graphie française

Stratégies linguistiques et stylistiques au service de l’expression identitaire

Rossana Curreri

Pour suppléer à la tendance dominante de faire de la littérature maghrébine francophone un réceptacle unitaire, l’auteure se propose de saisir des traits ou des traces récurrentes dans un espace national défini.
Contribution originale au confluent des études linguistiques et des études littéraires, cet ouvrage cerne le discours collectif des romancières tunisiennes musulmanes de graphie française dès 1975 à nos jours par une méthode d’analyse (trans)textuelle. La nouveauté de la démarche proposée consiste à décrire l’idéolecte de ces écrivaines en prenant à témoins les modèles discursifs de l’oralité et de l’écriture, les figures de rhétorique récurrentes telles que l’allégorie, l’antonomase et l’oxymore, les lieux les plus fortement marqués idéologiquement, que ce soit le politique ou le religieux, et le réceptacle naturel où l’idéologie du texte est synthétisée, voire le titre.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE III - Grammaire et idéologie des titres 81

Extract

81 CHAPITRE III Grammaire et idéologie des titres Le choix du titre d’une œuvre est par essence un véritable acte de dénomination : avant de choisir l’intitulé d’un roman, plusieurs désigna- tions sont possibles mais, une fois le titre sélectionné, celui-ci devient le moyen privilégié de désigner directement le référent. L’intitulé accède aussi au statut de message, à partir du moment où il est inscrit sur la page de titre, la première sur laquelle se porte l’attention du destinataire pour qui il évoque la première nature et les potentiels du texte car « pour le lecteur, le titre est déjà un discours sur le texte à venir, qui veut non seulement dévoiler un contenu, mais aussi et simultanément mettre en relief les éléments porteurs d’intérêt »1. Si l’on interroge un roman à partir de son intitulé, on l’atteint dans l’une de ses dimensions sociales, puisque le titre résulte de la rencontre de deux langages, de la conjonction d’un énoncé romanesque et d’un énoncé publicitaire2. Comme toute entité linguistique, l’intitulé exploite les procédés mis en œuvre par tout acte de communication : il peut être conçu comme un message possédant un émetteur – l’auteur, mais aussi l’éditeur… – et un destinataire – le lecteur, l’acheteur éventuel, le censeur, etc. Ce message se réfère à un contexte accessible à l’allocutaire et utilise un code commun. Enfin, pour être compris, le titre nécessite le canal de la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.