Show Less

Les collections des arts du spectacle et leur traitement- Performing Arts Collections and Their Treatment

Congrès de Rome SIBMAS (2002)- SIBMAS Congress in Rome (2002)

Edited By Nicole Leclercq, Kristy Davis and Maria Teresa Iovinelli

Comment se compose la mémoire du spectacle ? Les bibliothèques et les musées s’attachant à l’entretenir ont parfois du mal à contenir une matière aussi multiforme. Chaque collection a son histoire, chaque institution a dû faire face à diverses difficultés. Dans cette mission, la technologie peut contribuer à approfondir la mémoire du spectacle et à élargir virtuellement à l’infini les espaces qui l’accueillent. Le congrès de la SIBMAS qui s’est tenu à Rome en 2002 témoignait d’une étape dans la réflexion suscitée par l’utilisation des nouvelles technologies dans les bibliothèques et les centres d’archives. Cet ouvrage en présente les communications.
How is the memory of a show evoked and brought back to life? Libraries and museums, by focusing on conservation, sometimes struggle to control the many details of the subject matter. Each collection has its own history and each institution has faced a multitude of difficulties. The aim of the papers put forward in this book is to illustrate how technology can help deepen the memory of each show and expand the virtually infinite spaces that keep them. The SIBMAS Congress held in Rome in 2002 represented a step forward in thinking about the use of new technologies in libraries and archives.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

PREMIÈRE PARTIE. LES COLLECTIONS DES ARTS DU SPECTACLE : TYPOLOGIES ET PROBLÈMES FIRST PART. PERFORMING ARTS COLLECTIONS: TYPOLOGIES AND PROBLEMS

Extract

PREMIÈRE PARTIE LES COLLECTIONS DES ARTS DU SPECTACLE : TYPOLOGIES ET PROBLÈMES FIRST PART PERFORMING ARTS COLLECTIONS: TYPOLOGIES AND PROBLEMS 27 En matière d’art du théâtre, quelles archives, pour quelle vie, au sein d’un organisme vivant ou d’un centre d’archivage ? Vincent RADERMECKER Archives et Musée de la Littérature (Bruxelles – Belgique) L’archive théâtrale n’est pas une archive « historique » comme celle d’un h omme d’État o u d ’un hom me d’Église. El le n’ém ane ja mais directement de l’act ivité concernée : le je u du c omédien sur le pl ateau. Celui-ci n’es t abordé , reco nnu, in terrogé… que par d es biais. C e sont ces b iais q ue no us a vons voulu m ettre au jo ur, m ontrant que t oute politique d’ac quisition es t aussi u ne po litique de ch oix, ai nsi q u’une politique de gestion des fonds sur le lieu même de leur production. L’aspect phy sique du contact en tre pu blic et ac teurs, e t sa répét iti- vité, no us se mblent rej oindre ce qu e H ans-Georg G adamer a évoq ué dans Vérité et méthode quand il fait de la « finitude » de la vie humaine, la cara ctéristique f ondamentale de toute expérience du savoir et de la beauté, ex périence qu e ch aque in dividu, cha que g énération,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.