Show Less

Vietnam, 1968–1976

La sortie de guerre- Exiting a War

Series:

Edited By Pierre Journoud and Cécile Menétrey-Monchau

Avec ses quelque trois millions de morts civils et militaires, et ses innombrables destructions matérielles, la guerre dite du Vietnam reste à ce jour une des plus grandes tragédies humaines depuis 1945.
Une réflexion sur les conditions politiques, diplomatiques et militaires dans lesquelles s’est effectuée la sortie de la guerre, entre 1968, année de l’ouverture des négociations américano-vietnamiennes à Paris, et 1976, date de la réunification administrative du Vietnam, semble d’autant plus opportune que grandit actuellement l’inquiétude sur les perspectives de l’après-guerre en Afghanistan. Inspirés d’un colloque international réuni à Paris, en 2008, les textes rassemblés ici par Pierre Journoud et Cécile Menétrey-Monchau abordent cette étape de la sortie de guerre principalement sous l’angle diplomatique, mais débordant largement le spectre diplomatique traditionnel. Quelques-uns des meilleurs spécialistes croisent ici leur analyse de cette phase finale de la guerre, revenant sur les négociations qui ont mis fin à la dimension américano-vietnamienne du conflit, avec l’Accord de Paris du 27 janvier 1973, avant que les armes ne tranchent l’autre guerre, celle entre Vietnamiens, le 30 avril 1975.
Ce livre est accompagné d’un DVD avec des témoignages inédits sur les coulisses des négociations de Paris qui ont mis fin à la guerre du Vietnam (1968–1973).
With its three million civilian and military casualties and the enormous material destruction it brought about, the Vietnam War remains one of the worst human tragedies since 1945. Growing uncertainty about the potential post-war situation in Afghanistan has renewed interest in the political, diplomatic and military conditions that brought about the end of the Vietnam War – the period covered by the opening of Vietnamese-American negotiations in Paris in 1968 up to the administrative reunification of Vietnam in 1976. The texts collected in this volume by Pierre Journoud and Cécile Menétrey-Monchau, first inspired from an international colloquium held in Paris in 2008, analyse the full range of exit strategies exploited during this period. Although written primarily from a diplomatic perspective, the focus of this publication extends well beyond the traditional realm of diplomacy. Some of the most eminent specialists present their analysis of the final phase of the war, and re-examine the negotiations which brought the Vietnamese-American phase of the conflict to an end with the Paris Agreement of January 27, 1973, before the other war, between the Vietnamese themselves, was decided by the force of arms on April 30, 1975.
Provided with this book is a DVD with new testimonies on the Paris Peace negotiations that ended the Vietnam War (1968–1973).

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract

Robert FRANK Cet ouvrage collectif ne se contente pas de publier les actes d’un col- loque, celui qui s’est tenu à Paris en mai 2008 quarante ans après le début des négociations de l’avenue Kléber entre Américains et Nord- Vietnamiens. Avec des textes retravaillés et une articulation interne remodelée, il fonctionne en effet comme un vrai livre, homogène et vigoureusement structuré autour d’une double question fondamentale : qu’est-ce qu’une « sortie de guerre » et quels enseignements nous apporte la guerre du Vietnam sur cette notion ? Comme l’explique Pierre Journoud quelques pages plus loin, toutes les problématiques maintenant classiques de la « sortie de guerre » ne sont pas abordées ici. Le propos est centré sur la « diplomatie », mais selon une approche novatrice par rapport à l’« histoire diplomatique » traditionnelle : il n’est pas limité aux relations entre diplomates professionnels, entre chancelle- ries, entre États. Au contraire, l’objectif est de prendre en compte tous les acteurs, dans leur grande variété, en incluant aussi l’étude du rôle des intellectuels, des experts, de certains partis ou mouvements politiques, ainsi que l’évaluation du poids des sociétés civiles : bref, il s’agit ici d’une tentative d’histoire non diplomatique de la diplomatie, d’une histoire élargie à tous les agents qui, de près ou de loin, contribuent à l’action diplomatique. L’analyse porte sur plusieurs échelles. Il y a d’abord – objet de la première partie – la scène de la Guerre froide dans laquelle s’inscrit le conflit vietnamien et se...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.