Show Less

Tourisme durable dans les Suds ?

Series:

Edited By Géraldine Froger

Dans les pays du Sud, les relations entre tourisme et développement durable font l’objet de vifs débats. L’argument principal en faveur du tourisme est fondé sur l’importance économique de ce secteur et sur son taux de croissance. Mais dans le même temps, son développement s’accompagne d’effets environnementaux et sociaux négatifs.
Sous quelle(s) forme(s) peut s’opérer un tourisme répondant aux exigences du développement durable ? Comment les représentations et les pratiques des diverses formes de tourisme relevant d’un « tourisme durable » se sont-elles imposées et se traduisent-elles dans les Suds ? Quelles en sont les opportunités et les limites ?
De manière inédite en France, cet ouvrage interroge les diverses déclinaisons du tourisme durable dans les pays du Sud et nous convie à une réflexion critique sur leurs mises en pratique et leurs effets, en particulier en Afrique et en Amérique latine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIE. OPPORTUNITÉS ET LIMITES DU TOURISME DURABLE EN AFRIQUE

Extract

DEUXIÈME PARTIE OPPORTUNITÉS ET LIMITES DU TOURISME DURABLE EN AFRIQUE 129 Tourisme et conservation Tentations africaines Philippe MÉRAL Institut de recherche pour le développement (IRD), France Les touristes en Afrique ne sont pas seulement intéressés par le soleil, la mer et les vacances à la plage, mais voyagent également pour découvrir la cul- ture de l’Afrique, la faune et flore et la diversité (Naudé et Saayman, 2005, p. 387). Le tourisme en Afrique, tout comme dans les Suds de manière plus générale, est souvent associé à l’environnement naturel et culturel. Dans un rapport de 2001, la Banque mondiale, proposant un diagnostic sur le tourisme en Afrique, écrivait justement ceci : « Les politiques nationales doivent conserver l’héritage culturel et environnemental des pays pour préserver les ressources sur lesquelles le tourisme est basé » (Christie et Crompton, 2001, p. 1). En raison de la faiblesse d’infrastructures de haut de gamme, comme on peut le trouver dans les îles tropicales (Océan indien, Asie, Pacifique, Caraïbes)1, l’attrait des destinations africaines se structure en grande partie autour de la nature et de la culture, orientant de fait le tourisme vers sa dimension écotouristique et/ou de nature, comme en atteste le point commun des trois textes qui suivent cet avant- propos. Pour comprendre cette particularité, l’apport de l’analyse écono- mique semble précieux. D’un côté, elle s’appuie sur l’analyse de la fi- lière touristique ; de l’autre, elle met en exergue les enjeux de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.