Show Less

Théâtres d’Asie et d’Orient

Traditions, rencontres, métissages

Series:

Edited By Eve Feuillebois-Pierunek

Ce livre offre un panorama des formes théâtrales – traditionnelles ou modernes – d’Asie et d’Orient, du Japon au Maroc en passant par la Turquie et Israël, pour la première fois réunies en un même volume dans une perspective comparatiste. Deux espaces s’y dessinent, d’une part l’Extrême-Orient et l’Inde où l’art théâtral est une évidence et appartient à la « grande » littérature, et d’autre part le Moyen-Orient où son statut est moins assuré en raison de sa position mineure dans la hiérarchie des arts. De même, deux sortes de théâtres se succèdent, se complètent ou s’opposent : les formes traditionnelles, caractérisées par la stylisation et le recours à toute la palette des arts visuels et auditifs, et les formes modernes, partout inspirées de l’Occident, avec plusieurs types d’assimilation. Les articles de ce volume tentent de proposer une définition interculturelle du théâtre, d’en distinguer les genres et d’en déterminer les fonctions, en partant de la présentation des différentes expressions théâtrales traditionnelles. Ils étudient les modalités de rencontre de celles-ci avec le théâtre occidental, les métissages ou évolutions qui en ont résulté, les thématiques et aspects formels qui ont retenu l’attention des dramaturges modernes et contemporains d’Asie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Tayeb Saddiki. Une figure emblématique du théâtre marocain

Extract

Tayeb Saddiki Une figure emblématique du théâtre marocain Jean-François CLÉMENT UNESCO, ministère de la Culture Tayeb Saddiki [figure 103] peut être qualifié de « figure embléma- tique » du théâtre marocain au XXe siècle pour la simple raison qu’il fut le seul Marocain à la fois acteur, metteur en scène, directeur de troupe, et administrateur durant plusieurs années du plus important théâtre du pays, le théâtre municipal de Casablanca, immédiatement après l’Indépendance. Il mit en scène soixante-dix pièces de théâtre en un peu moins de cinquante ans. À ce titre, il voyagea dans les pays les plus divers, fréquenta les festivals du monde entier en tant que représentant de l’art théâtral marocain. Une telle position lui valut, on peut le comprendre, de solides inimitiés chez d’autres hommes de théâtre marocains. En particulier, un de ses concurrents, El-‘Alj, a un jour déclaré : « Tayeb, en tant que metteur en scène, ne laissera aucune trace1. » Ce volume me donne l’occasion d’analyser la conception de la mise en scène de Tayeb Saddiki, même si celle-ci a beaucoup évolué entre les années 1950 et 1990. Comment met-il en scène les pièces des grands dramaturges mondiaux, puis ses propres pièces ? Dans quel temps et dans quel espace se fait la représentation ? Et tout d’abord, qu’est-ce qu’une représentation pour Tayeb Saddiki ? I. Qu’est-ce que le théâtre...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.