Show Less

Gouverner les fins de carrière à distance

"Outplacement" et vieillissement actif en emploi

Series:

Thibauld Moulaert

Alors que l’Europe célèbre en 2012 l’Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations, ce livre revient sur la mise en œuvre d’une politique de « vieillissement actif » en Belgique, à travers le prisme de l’ outplacement généralisé aux 45 ans et plus.
Situant les origines internationales du « vieillissement actif », l’auteur rappelle d’abord que cette idée se réduit, une fois encore, à vouloir prolonger les carrières. Surtout, en s’appuyant sur l’observation de vingt candidats et d’une trentaine de consultants en outplacement, il explique comment ce dispositif organise une nouvelle manière de gérer les fins de carrière, de plus en plus « à distance » de l’État via l’intervention de ces consultants et via un report de la responsabilité de la quête d’emploi à charge de l’individu.
L’inspiration foucaldienne lui permet de relier cette action publique (la conduite des conduites) et le travail sur soi (la conduite de soi) dans un seul et même mouvement au cœur des pratiques des professionnels de l’ outplacement. Si l’individu y est appelé à devenir « self-sufficient », l’analyse montre que tous n’y parviennent pas et que des formes de résistance se dessinent. In fine, si le but de cette action publique est de « remettre le sujet au cœur du débat », ses effets paradoxaux appellent un regard sociologique renouvelé auquel entend contribuer cet ouvrage.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Remerciements 9

Extract

9 Remerciements Je tiens à remercier le professeur Bernard Fusulier pour avoir soute- nu mon projet de recherche dans ses nombreux détours. J’ai une dette particulière envers le professeur Didier Vrancken qui m’a donné le goût de la sociologie et m’a éveillé aux questions du vieillissement, tandis que le professeur Jean-François Orianne a été un guide brillant pour mes premiers pas sur le terrain de l’action publique. Cet ouvrage n’aurait pas vu le jour sans les conseils, les encourage- ments et les réflexions de nombreux collègues et chercheurs dont : Bernard Conter pour ses remarques critiques, les professeurs Nathalie Burnay et Marc Zune pour leurs soutiens et conseils. Je réserve une place spéciale à Nicolas Marquis pour ses avis, à chaque fois pertinents, et pour la clairvoyance de son jugement. Les pistes qu’ouvre cet ouvrage doivent beaucoup aux débats acharnés avec le professeur Jean-Philippe Viriot Durandal et aux échanges intensifs avec le professeur Simon Biggs. Je désire aussi remercier Cécile Wéry, Christine Sepulchre et Émilie pour les heures de relecture passées sur mon manuscrit. J’aimerais, enfin, remercier mon épouse et mes enfants, Antoine et Martin, pour leur présence et leurs encouragements tout au long de ce projet.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.