Show Less

À l’avant-garde !

Art et politique dans les années 1960 et 1970

Series:

Edited By Malika Combes, Igor Contreras Zubillaga and Perin Emel Yavuz

Les années 1960 et 1970 ont vu se développer un art de la contemporanéité faisant interagir l’œuvre d’imagination et l’intelligibilité de la société, souvent dans des actions collectives et interdisciplinaires. Ainsi les mouvements de contestation en faveur d’un nouvel équilibre mondial et sociétal apparaissent-ils comme le pendant politique de l’éclatement des catégories et des pratiques artistiques, et inversement. Ils inscrivent la perception de ces années-là comme celles d’une marche commune de l’avant-garde artistique et de l’avant-garde politique, c’est-à-dire des nouvelles manières d’intervenir dans le champ artistique et de celles qui, dans le champ du pouvoir, s’inscrivent en dehors des voies de la politique classique. Avec pour objet des œuvres issues des avant-gardes artistiques des années 1960 et 1970, les études de cas interdisciplinaires qui composent cet ouvrage reviennent sur ce parallèle afin de le questionner et d’examiner en détail les multiples interpénétrations qui se sont nouées entre art et politique à ce moment historique marqué par de profondes transformations socio-culturelles.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Le tournant prolétarien de Hans Werner Henze. Improvisation à la manière cubaine : Beate KUTSCHKE

Extract

59 Le tournant prolétarien de Hans Werner Henze Improvisation à la manière cubaine1 Beate KUTSCHKE Maître de conférence, Université de Leipzig En Allemagne de l’Ouest, la Nouvelle Gauche (Neue Linke), issue de la contestation et du soulèvement étudiant d’extrême gauche des années 1960, fut marquée par un tournant dit prolétarien. Après avoir atteint son apogée, elle connut une crise qui se manifesta par le déclin de l’Union socialiste allemande des étudiants (SDS2), la principale organisation de l’opposition non parlementaire à la fin de la décennie. Cette crise coïncida avec la tentative d’assassinat du leader étudiant Rudi Dutschke en avril 1968, qui l’accentua. Ayant gravement blessé Dutschke, l’attentat provoqua un vide significatif à la tête de la SDS, et en particulier l’absence d’un leader fort et charismatique. Dans ce contexte, de nombreux militants de la Nouvelle Gauche se tournèrent vers la Vieille Gauche (Alte Linke), à savoir le mouvement traditionnel des travailleurs qui avait connu son âge d’or à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Bien que la Nouvelle Gauche (avant environ 1970), la Vieille Gauche (née au début XIXe siècle) et la nouvelle Vieille Gauche (à partir environ de 1970, suite à l’intégration des membres de la Nouvelle Gauche) aient toutes trois visé un changement fondamental de la société ouest-allemande et du système politique, elles se distinguaient clairement les unes des autres. Alors que la première se pr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.