Show Less

The Uses of First Person Writings / Les usages des écrits du for privé

Africa, America, Asia, Europe / Afrique, Amérique, Asie, Europe

Series:

Edited By François-Joseph Ruggiu

This book considers first-person writing and the related questions of the formation of the self, the rise of the individual and the private/public debate, and places these considerations within a multicultural perspective. It compares the characteristics of European or Occidental personal writings (such as diaries, memoirs and autobiographies) with the written forms of personal, intimate and autobiographical self which have existed and continue to exist within various Asian, African or Near Eastern cultures. The book constitutes a call for a global history of personal writing.
Ce livre s’intéresse, dans une perspective multiculturelle, à l’écriture de soi, et aux questions connexes de la formation même du soi, de l’émergence de l’individu ou encore du débat sur l’apparition des sphères privées et publiques. Il compare les caractéristiques de l’écrit personnel tel qu’il a eu cours en Europe ou dans les pays occidentaux (comme les journaux intimes, les mémoires, les autobiographies, entre autres) avec les formes écrites du soi personnel, intime ou autobiographique telles qu’elles ont pu exister, et existent, dans différentes cultures asiatiques, africaines ou proches-orientales. Ce livre lance également un appel pour une histoire globale des écrits personnels.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Une forme d’écriture du privé dans la région cotonnière du Mali : des cahiers « à soi », entre domestique et personnel - Aïssatou Mbodj-Pouye

Extract

169 Une forme d’écriture du privé dans la région cotonnière du Mali : des cahiers « à soi », entre domestique et personnel Aïssatou MBODJ-POUYE Centre national de la Recherche Scientifique Cette contribution porte sur des pratiques d’écriture contemporaines, essentiellement en français et en bambara, dans une région rurale du Mali soumise à des campagnes d’alphabétisation depuis les années 1970. Elle ne peut être qu’exploratoire dans la perspective comparatiste de cet ouvrage. En effet, face aux travaux imposants sur les écrits du for privé en Europe, où l’heure est à la synthèse, et dont les corpus rassemblent des centaines de textes, les travaux sur les terrains africains sont encore au stade du repérage et de l’inventaire des types d’écrit à étudier. En effet, même si les travaux sur la culture écrite en Afrique pour les périodes coloniales et postcoloniales se sont développés au cours des dix dernières années1, ce domaine reste émergent et les recherches sur les écrits privés rares. Certaines des contributions réunies dans l’ouvrage collectif édité par Karin Barber proposent de premières études cas qui témoignent de l’importance de ces écrits dans différents pays, depuis la période coloniale (Barber, 2006). Cependant, situées en Afrique anglophone dans des régions marquées par une forte présence missionnaire, ces études ressortissent à une culture écrite bien différente de celle qui caractérise mon terrain, en particulier en raison de l’injonction relay...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.