Show Less

Représenter le patronat européen

Formes d’organisation patronale et modes d’action européenne

Series:

Edited By Hélène Michel

L’emprise des milieux d’affaires sur le cours de la construction européenne est un fait tellement bien admis qu’il a conduit les observateurs à ne voir dans les organisations patronales que des groupes de pression et à délaisser l’histoire et la sociologie du syndicalisme patronal européen. Or ce syndicalisme patronal, qui plus est européen, ne va pas de soi.
Comment les intérêts patronaux peuvent-ils être représentés et défendus comme « européens » alors qu’ils sont très hétérogènes et qu’ils ne sont pas également affectés par la construction européenne ? Comment des organisations parviennent-elles à faire entendre la voix d’un patronat européen ? Comment cette représentation s’articule-t-elle avec des formes nationales et internationales de représentation ? Comment les représentants patronaux participent-ils à la politique européenne ?
Les neuf chapitres de l’ouvrage collectif répondent à ces questions en étudiant les histoires tout à la fois nationales et européennes d’organisations (Businesseurope, CEEP, UEAPME, CNPF/Medef) et les différentes formes de représentation des entreprises et des patrons européens. L’étude de la genèse et de la structuration d’organisations patronales européennes montre le rôle qu’elles jouent dans l’histoire de la construction européenne et la place qu’elles ont acquises dans le fonctionnement de l’Union européenne.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 7. La genèse de la European Round Table of Industrialists (ERT). Un investissement politique à l’échelle européenne d’élites économiques dans les années 1980 (Audrey PAGEAUT)

Extract

179 CHAPITRE 7 La genèse de la European Round Table of Industrialists (ERT) Un investissement politique à l’échelle européenne d’élites économiques dans les années 1980 Audrey PAGEAUT Doctorante en science politique, Université de Strasbourg La première forme de publicisation de la European Round Table of Industrialists (ERT)1 a eu lieu à Paris, au Plazza Athénée, les 6 et 7 avril 1983, lorsqu’un groupe de dirigeants de grandes industries européennes, plus connu sous le nom de Gyllenhammar group, du nom du porteur de l’initiative, prétendait relancer l’économie, régénérer l’industrie euro- péenne et renforcer sa compétitivité. Cette mobilisation transnationale, qualifiée alors de combinaison tout à fait inédite2, avait de quoi surprendre tant l’heure était au repli national dans un contexte de crise économique. En effet, ni le passage à l’Europe opéré alors par les dirigeants économiques, ni la défense d’intérêts communs ne relevaient a priori de l’évidence comme le laissent pour- tant à penser les travaux existants qui ont avant tout mis en relief sa responsabilité dans la création du Marché unique3 ou l’ont considéré comme une force capitaliste dominante de la dynamique d’intégration européenne4, sans toutefois questionner l’existence même de ce groupe. 1 Au début des années 1980, le groupe s’appelle d’abord « the Roundtable of European Industrialists » avant d’avoir son appellation actuelle « the European Round Table of Industrialists ». 2 Traduction personnelle de « (…) in a most...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.