Show Less

Le théâtre mauricien de langue française du XVIIIe au XXe siècle

Series:

Maria Clara Pellegrini

Révélatrice des singularités historiques, comme des contradictions sociales, la production dramatique retient trop peu souvent l’attention des critiques. Tel n’est pas le cas des recherches menées par Maria Clara Pellegrini sur les littératures des îles francophones de l’Océan indien.
Parmi celles-ci, le cas de Maurice est singulier. Non contente de ne pas avoir abrité des populations antérieures au processus colonial, l’île qui portait au XVIII e siècle le nom d’Île de France, passa ensuite sous la tutelle britannique sans que ses élites et une partie de sa population abandonnassent le français.
D’Hortense de Céré-Barbé à Dev Virahsawmy en passant par Malcolm Chazal, deux siècles d’écriture théâtrale sont présentés dans ce livre limpide qui laisse découvrir à son lecteur le lent travail de maturation et de (ré)appropriation de l’héritage français à Maurice.
Un destin original qui confirme la dimension archipélagique de l’histoire de cette langue et de ses littératures.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 1. Politique et mysticisme, les deux âmes du théâtre mauricien

Extract

23 CHAPITRE 1 Politique et mysticisme, les deux âmes du théâtre mauricien La vocation théâtrale de l’Île de France et de Maurice entre silences et renaissances : 1754-1938, 1950-1970, 1972-1998 La documentation concernant l’origine du théâtre mauricien reste encore aujourd’hui un problème non résolu pour la plupart des critiques et des historiens du genre. Si la naissance de la poésie et de la prose, même pour les populations à tradition orale, peut être fixée avec quelque vraisemblance, la datation des premières représentations théâtrales de l’île ne semble pas aussi certaine, à cause malheureusement de la difficul- té de parvenir à un jugement unanime sur ce qu’il faut entendre au- jourd’hui par théâtre, par spectacle théâtral, par représentation tragique. Né comme genre de délassement pour les colons établis sur l’île dans les premières années du XVIIIe siècle et qui, en se rendant au théâtre, cherchaient à se conformer au style de vie de la Métropole, le théâtre acquiert, au cours des siècles, une fonction éminemment politique de contestation du pouvoir anglais et de formation de la conscience collec- tive. À qui doit être attribué le mérite d’avoir instauré l’art dramatique à l’Isle de France ? […] il est permis de penser que ce doit être à Mahé de Labourdonnais, car, dans une lettre en date du 4 novembre 1754 […] il est dit que Labourdonnais avait doté la ville de Port-Louis d’une salle de spectacle et...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.