Show Less

L’invention de l’eau embouteillée

Qualités, normes et marchés de l’eau en bouteille en Europe, XIXe–XXe siècles

Series:

Nicolas Marty

L’eau embouteillée, sous l’appellation eau minérale ou eau de source est aujourd’hui un produit emblématique de la société de consommation, mondiale et globalisée. Son usage, initié en Europe, s’est étendu au reste du monde depuis la fin des années 1980. Cet ouvrage se propose de montrer comment ce produit s’est littéralement « construit » et imposé en Europe depuis le milieu du XIX e siècle. L’analyse ne s’est pas bornée à décrire les techniques industrielles et commerciales, les entreprises qui les mettent en œuvre et les consommateurs qui achètent ce produit. L’auteur interroge aussi l’histoire de l’eau en bouteille par le biais de l’articulation entre normes et marchés dans six pays européens : l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, la France et le Royaume-Uni. Dans une démarche comparatiste, il analyse comment s’interpénètrent les logiques marchandes et non marchandes, en suivant au plus près les institutions et les acteurs, producteurs et consommateurs, ainsi que la grande diversité d’experts (ingénieurs, pharmaciens, médecins, etc.) engagés dans la mise sur le marché de ce produit. Au final, l’ouvrage permet de comprendre comment le produit que nous consommons tous les jours loin de s’être « naturellement » imposé est au contraire le résultat d’un processus complexe.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract

Avec l’avènement de la consommation de masse, la plupart des pays occidentaux ont connu à partir du milieu des années 1950 une véritable révolution culturelle, économique et sociale1. Ce bouleversement des modes de vie était en réalité en gestation depuis le XIXe siècle. C’est en effet dans le contexte de l’industrialisation et de l’urbanisation que des produits industriels sont apparus dans les usages alimentaires des Euro- péens, à la faveur de processus complexes, associant l’amélioration des conditions de vie, la progression des salaires réels et l’efficacité accrue des producteurs, des transporteurs et des distributeurs2. Pour de nom- breux historiens, aliments et boissons sont au cœur de ces changements structurels. Dès lors, la contribution de l’histoire de l’alimentation est primordiale pour comprendre l’évolution des sociétés vers la consom- mation de masse3. Elle met en effet en évidence le passage de la satis- faction des besoins élémentaires à la prise de produits standardisés proposés par une industrie alimentaire capable de construire ses mar- 1 La naissance de ce phénomène et la place qu’il a acquise dans les sociétés dévelop- pées ont fait l’objet d’abord des travaux des historiens anglo-saxons et allemands, puis français, cf. par exemple John BREWER and Roy PORTER (eds.), Consumption and the World of Goods, London, Routledge, 1993 ; Susan STRASSER, Charles MCGOVERN et Mathias JUDT (dir.), Getting and Spending. European and American Consumer Societies in the Twentieth Century,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.