Show Less

La pénurie en eau est-elle inéluctable ?

Une approche institutionnaliste de l’évolution du mode d’usage de l’eau en Espagne et au Maroc

Series:

Arnaud Buchs

Sécheresse, aridité, pénurie en eau, sont des termes parfois présentés comme synonymes. Questionnant cette apparente évidence, l’auteur focalise son analyse sur la notion de pénurie en eau et oppose aux travaux centrés sur la rareté physique des ressources en eau une approche qui place les usages de l’eau au cœur de l’explication. Tiré d’une thèse de doctorat, cet ouvrage propose un examen des principaux indicateurs de pénurie (notamment celui de « stress hydrique ») et conduit à caractériser la pénurie comme un phénomène à la dimension anthropique prononcée : il est en grande partie socialement construit, géographiquement et historiquement situé. L’analyse historique de l’évolution du mode d’usage de l’eau de part et d’autre de la Méditerranée révèle des similitudes quant à la manière de se représenter l’eau comme une simple ressource dont l’abondance ne serait limitée que par le dynamisme des infrastructures hydrauliques (barrages, forages, usines de dessalement, etc.). Par le biais d’une approche en économie institutionnaliste, historique et pragmatique qui restitue les justifications à l’origine des règles d’usage de l’eau, l’auteur propose des éléments de compréhension de l’avènement d’une pénurie en eau au Maroc et en Espagne et discute les solutions proposées pour tenter d’y faire face et qui participeraient de l’émergence d’un nouveau mode d’usage de l’eau.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract

« L’eau était si limpide que les oiseaux pêcheurs qui sillonnaient l’air et les poissons d’argent qui planaient sur les fonds noirs paraissaient brasser le même élément. » Michel Tournier1 Chronique d’une pénurie annoncée La première partie du livre est d’ordre empirique et correspond à la première étape. Elle vise à restituer les observations de l’évolution du mode d’usage de l’eau en Espagne et au Maroc entre le dernier quart du XIXe siècle et aujourd’hui. Les deux premiers chapitres déploient une méthodologie historique pour restituer l’évolution du mode d’usage de l’eau dans les deux pays étudiés, dans le but de passer d’un découpage temporel à caractère général d’ordre politique à un découpage temporel propre aux différentes phases de l’évolution du mode d’usage de l’eau. Sur la base des faits stylisés propres à chacun des pays, le troisième chapitre a pour objectif d’élaborer des faits stylisés communs aux deux pays. Leur élaboration s’appuie non seulement sur les observations relevées mais aussi sur une collection de travaux proposant des éléments de périodisation. Au final, l’ensemble constitué par ces quatre faits stylisés de niveau 2 représente la pierre angulaire de l’architecture générale de l’ouvrage puisqu’il boucle la première partie et compose le matériau analysé en deuxième partie. Ces faits stylisés permettent de retracer les trois phases d’une évolution institutionnelle, à savoir les phases de genèse,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.