Show Less
Restricted access

Les mutations de la sidérurgie mondiale du XXe siècle à nos jours / The Transformation of the World Steel Industry from the XXth Century to the Present

Series:

Edited By Charles Barthel, Ivan Kharaba and Philippe Mioche

La sidérurgie a joué un rôle moteur dans l’éclosion du monde industrialisé moderne. Quoique son importance relative par rapport à l’ensemble des économies globalisées soit aujourd’hui en recul, il n’en demeure pas moins que, grâce à un processus d’adaptation permanente aux nouvelles données d’un environnement qui change de plus en plus rapidement, elle occupe toujours une place de choix. Aussi ses innombrables implications technologiques, commerciales, politiques, diplomatiques, culturelles et sociales font-elles apparaître l’utilité de faire le point sur deux siècles de mutations dans une démarche comparative à vocation essentiellement historique, mais également ouverte à d’autres disciplines.
Changes in the world steel industry have been faster in the late twentieth century than in all previous periods. The Transformation of the World Steel Industry from the Twentieth Century to the Present aims to scientifically describe and study the transformations which occurred in all areas of that industry. Its positioning in the contemporary period allows a multidisciplinary and comparative reflection about the origins and forms of these technological, commercial, political, diplomatic, cultural and social changes.
Show Summary Details
Restricted access

Grandeur et déclin d’une entreprise sidérurgique (Jean-Louis Delaet)

Extract

Jean-Louis DELAET

Directeur du Bois du Cazier, Charleroi

Entreprise sidérurgique remarquable entre toutes celles du pays de Charleroi ; bien nommée La Providence par le lieu-dit où la première usine fut érigée ; elle fut la première dans bien des domaines et elle se distingua par des spécificités que cette contribution met successivement en lumière. Par la richesse de son histoire, l’étude de son évolution permet de retracer la grandeur et le déclin de la sidérurgie de la Wallonie, plus particulièrement, mais aussi de la Flandre, du Nord de la France, de la Lorraine et même de l’Ukraine.

En Belgique, la Révolution industrielle déplace les centres de production métallurgique des vallées forestières de l’Ardenne et de l’Entre-Sambre-et-Meuse vers les bassins charbonniers de Liège et de Charleroi, avec l’adoption comme combustible du coke au lieu du charbon de bois pour la fonte du minerai, et avec l’emploi des machines à vapeur au lieu des roues hydrauliques comme source d’énergie.1 Parce que le charbon est la principale source d’énergie, le pays de Charleroi devient terre d’industries grâce à la clairvoyance de maîtres de forges ambitieux et à la compétence technique d’hommes nouveaux issus de la bourgeoisie locale ou venus d’ailleurs.2

En 1832, Ferdinand Puissant d’Agimont (1785-1833), maître de forges et bourgmestre de la ville de Charleroi de 1824 à 1830, et Thomas Bonehill ← 345 | 346...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.