Show Less
Restricted access

Principes d’économie de l’innovation

Series:

Sophie Boutillier, Joëlle Forest, Delphine Gallaud, Blandine Laperche, Réseau de Recherche sur l'innovation, Corinne Tanguy and Leïla Temri

L’innovation ou l’introduction de toutes sortes de nouveautés dans l’économie, devient un réel sujet d’étude dans la seconde partie du 20 e siècle et, à partir des années 1970, s’immisce dans les cursus universitaires d’économie, de management, de sociologie, d’ingénierie, etc. L’innovation constitue l’intersection de trois thématiques clés : la croissance, le changement technique, l’évolution du comportement et des performances des entreprises et des organismes publics.
Ce livre présente les derniers travaux en économie et en management de l’innovation et combine l’analyse théorique avec la description de différentes réalités saillantes extraites du monde des affaires, de la science, de la technologie et des institutions. Il présente une vision élargie de l’innovation fondée sur l’étude des acteurs de l’innovation (entrepreneurs, entreprises, État, institutions financières, laboratoires de recherche, etc.), sur l’analyse des mésosystèmes d’innovation (réseaux, secteurs, territoires) et sur les fondements des politiques publiques de l’innovation.
Les auteurs traitent de manière didactique, sous un regard historique et prospectiviste, les problématiques liées aux enjeux (risques et opportunités) de la mutation des modes actuels de production, de consommation et d’organisation de l’activité économique et sociale.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 25. Le développement durable : une approche innovante pour les territoires (Jean-Marie Cardebat, Laurence Harribey)

Extract

← 360 | 361 → CHAPITRE 25

Le développement durable : une approche innovante pour les territoires

Jean-Marie CARDEBAT, Laurence HARRIBEY

Introduction

Le développement durable, selon le Rapport Brundtland (1987) qui a consacré le concept, est un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacités des générations futures de répondre aux leurs »1. Il s’agit donc d’un développement à la fois viable sur le plan économique tout en étant respectueux de l’environnement et équitable du point de vue social. Cette définition générique n’intègre pas a priori de dimension territoriale. Le développement durable fait ainsi essentiellement appel à une double dimension : une première dimension a-spatiale dans la mesure où le développement durable est planétaire et sans frontière ; une seconde dimension, a-temporelle, exprimant la solidarité vis-à-vis des générations futures. De fait, les normes relatives au développement durable sont élaborées à un niveau global et a-spatial sans articulation avec la réalité territoriale (Torres, 2002). Pourtant, la dimension territoriale du développement durable s’impose de manière assez évidente. Si les enjeux du développement durable sont planétaires, la réalité d’action est bien locale. Déjà lors du Sommet de la Terre de 1992 à Rio, l’Agenda 21, guide de mise en œuvre du développement durable pour le 21e siècle, spécifiait le rôle fondamental des territoires locaux. Puis le sommet...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.