Show Less
Restricted access

Entre belgitude et postmodernité

Textes, thèmes et styles

Series:

Edited By Marc Quaghebeur and Judyta Zbierska-Moscicka

Un autre livre de cette collection, De la belgitude à la belgité, s’attachait à la fortune critique et au renouvellement foncier que la Belgitude apporta aux études consacrées aux lettres belges francophones. Celui-ci s’attache à la dynamique créatrice elle-même. Il le fait à travers des œuvres qui précèdent, accompagnent ou font suite à ce mouvement de remises en cause et en perspective que fut la Belgitude.
D’Hubert Juin et Henry Bauchau à Pierre Mertens, Thomas Gunzig, Nicole Malinconi, Françoise Mallet-Joris et bien d’autres, le lecteur peut ainsi se colleter à une dynamique littéraire féconde, riche de mille et un jeux d’affirmation/travestissement identitaires. Origine historique et spécificités de ce mouvement sans véritable équivalent européen sont ainsi mises en exergue au travers d’une plongée qui est à la fois celle de la fin de la modernité en Europe et, pour la Belgique, de l’entrée définitive dans le fédéralisme étatique. Le texte éclaire tout autant le perpétuel jeu de rapports belgo-français que l’empreinte du silence d’Auschwitz sur la dynamique de cette génération.
Show Summary Details
Restricted access

Ce que l’écriture littéraire dit de plus sur Michelle Martin

Extract



Sophie CHERON

Université Adam Mickiewicz (Poznań)

Nicole Malinconi, auteure belge francophone née d’un père immigré italien et d’une mère wallonne, décline dans toute son œuvre et de manière toute personnelle les thèmes de l’aliénation et de l’inadéquat. Dans la Chaire de poétique tenue à Louvain-la-Neuve en 20061, elle l’évoque en ces termes :

Je crois que mes livres ne disent rien d’autre que l’étrangeté, l’inadéquat de quelque chose qui, d’abord est dans la langue, dans la vie tout entière, dans l’inadéquat de la vie.2

Vous vous appelez Michelle Martin, livre publié en 2008 et lié à un détestable drame pour les familles mais aussi pour le peuple, n’échappe pas à la règle.

Contextes judiciaire et médiatique

L’enlèvement de Julie Lejeune et de Mélissa Russo, deux fillettes de huit ans, le 24 juin 1994, est à marquer d’un ruban noir dans l’Histoire de la Belgique contemporaine. C’est lui qui inscrit le début de ce que la presse nationale et internationale appelle l’affaire Dutroux. En 2004, l’homme est condamné à perpétuité pour enlèvements, viols, séquestrations et assassinats. Son épouse Michelle Martin est condamnée à trente ans de prison pour complicité. Marc Dutroux reconnaît une partie des faits ; ← 183 | 184 → Michelle Martin en reconnaît la totalité. Après plusieurs demandes de libération conditionnelle qui n’aboutissent pas, elle r...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.