Show Less
Restricted access

Les Amériques au fil du devenir

Écritures de l’altérité, frontières mouvantes

Series:

Fatiha Idmhand, Cécile Braillon-Chantraine, Ada Savin and Hélène Aji

Il n’est pas si courant de réunir des spécialistes de différentes cultures et littératures des Amériques plutôt habitués à se retrouver dans des manifestations distinctes, selon leur champ de spécialisation et en fonction des langues ou civilisations étudiées, des classements par époques ou courants, tant dans le domaine des littératures que dans celui des autres expressions artistiques.
Interroger ainsi ce qu’on pourrait appeler « les littératures des Amériques » comme ensemble soumis conjointement aux regards critiques de spécialistes des Nords et des Suds américains ne va donc pas de soi et n’est pas chose commune dans le domaine de la recherche en sciences humaines. Les travaux réunis dans cet ouvrage veulent nous situer au cœur de la bibliothèque évoquée par Jorge Luis Borges dans ses Ficciones, dans l’Univers du Multiple dans l’Un, dans la grande archive de la littérature, pour la comprendre autrement, dans sa complexité et ses mouvements.
Show Summary Details
Restricted access

Inventer l’image de l’Amérindien : entre création indianisée et réalité européanisée à la fin du XVIe siècle

Extract



Grégory Wallerick

Université Lille 3

Dès la mise au jour de l’Amérique, l’Europe découvre un nouveau peuple par l’apport de spécimens in situ. Colomb, le premier, fait défiler des Amérindiens dans Barcelone le 20 avril 1493, après avoir traversé depuis Palos la péninsule ibérique à pied avec ses trophées, permettant à certains privilégiés de les apercevoir avant les majestés catholiques. La différence avec les peuples connus, d’Europe, d’Asie et d’Afrique, est remarquée par les spectateurs1. Peu de descriptions existaient concernant les populations autochtones d’Amérique, hormis le commentaire, datant du début du XVIe siècle, de Pierre Martyr, dans la huitième décade de son œuvre, De Orbe Novo, qui n’établit toutefois pas de différenciation entre les tribus. De surcroît, un certain nombre d’éléments restent flous. À la fin de ce siècle, l’œuvre des Grands Voyages diffuse les images des Amérindiens, sans pour autant que les auteurs, le graveur Théodore de Bry et ses fils, se soient rendus au Nouveau Monde.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.