Show Less
Restricted access

Et Jean-Baptiste Say… créa l’Entrepreneur

Préface d’André Tiran

Series:

Edited By Société Internationale Jean-Baptiste Say

À la fin du 18 e siècle, l’initiative individuelle a été magnifiée pour permettre à l’économie de sortir de son état de passivité et de sclérose. Jean-Baptiste Say (1767–1832), économiste français et partisan de la révolution française, a produit une théorie générale de l’entrepreneur où l’innovation tient une place essentielle. L’entrepreneur peut être à la fois gestionnaire, capitaliste, innovateur. Say créa l’entrepreneur et le dota de moult charismes : esprit de conduite, génie des affaires, capacité d’entreprendre, sens du risque et d’initiative, création de valeur et d’emplois, grandes capacités gestionnaires, etc. Il s’agit d’un entrepreneur que les politiques et les « forces actuelles de marché » cherchent à ressusciter pour donner un nouveau souffle à notre économie léthargique.
Les auteurs de l’ouvrage discutent de la notion et de la fonction de l’entrepreneur dans l’œuvre de Say pour montrer son actualité économique, sociale et politique. Ils présentent aussi le contexte économique et intellectuel à partir duquel a émergé la théorie de l’entrepreneur. Entrepreneur, professeur, journaliste, lui-même, Say… créa l’entrepreneur et a légué à l’analyse (et à la philosophie) économique un « outil » de sortie de crise.
Show Summary Details
Restricted access

Portrait en pied de l’entrepreneur à travers les écrits de Jean-Baptiste Say

Extract



Gérard MINART

Journaliste, France

L’entrepreneur est un personnage central dans l’économie politique de Jean-Baptiste Say. Ce personnage peut être décrit et analysé sous deux angles différents mais complémentaires :

– l’angle de ses fonctions, autrement dit son rôle dans le processus de création des richesses ;

– l’angle de sa personnalité, autrement dit les aptitudes propres qu’il doit déployer pour créer, animer, diriger, développer – voire reconvertir – son entreprise.

Nous organiserons notre propos autour de ces deux thèmes. Toutefois, avant d’entrer dans le vif du sujet plusieurs précisions s’imposent. Elles serviront en quelque sorte de toile de fond à l’ensemble de notre exposé.

La première précision réside en ceci que Say n’est pas « l’inventeur » de l’entrepreneur. Cet acteur essentiel existait déjà dans la littérature économique bien avant que Say n’en fasse le pivot de la production industrielle. Il existait chez Richard Cantillon (1680-1734) qui emploie expressément le terme « entrepreneur » et qui le décrit surtout comme un acteur économique dont l’activité est marquée par l’incertitude. Selon lui, l’entrepreneur travaille à coûts certains (ses frais de production) mais à revenus incertains (ses prix de vente qui sont soumis aux fluctuations du marché). Il se différencie donc fortement « des gens à gages certains ».

Il existe aussi chez Turgot (1727-1781) où sa figure s’affirme – et s’affine – dans l’un de ses écrits principaux, ses Réflexions...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.