Show Less
Restricted access

Le cinéma de Marguerite Duras : l'autre scène du littéraire ?

Series:

Edited By Caroline Proulx and Sylvano Santini

Si l’œuvre littéraire de Marguerite Duras jouit d’une renommée incontestable, ses réalisations cinématographiques, elles, représentent une part beaucoup moins commentée de sa création, part qui procède pourtant du même imaginaire de l’écrivaine qui est ici interrogé. Les articles réunis dans ce collectif partent donc tous de l’hypothèse que son cinéma réputé difficile, exigeant, abscons, dérangeant, révèle certains de ses secrets si l’on comprend qu’il agit comme autre scène du littéraire, entendue à la fois comme complément et négatif du texte. Permettant d’explorer un champ n’appartenant ni à la littérature, ni tout à fait au cinéma, il n’est plus question d’affirmer simplement la suprématie du texte sur l’image, de l’écriture sur le film, mais bien de voir comment c’est le principe même de la représentation qui fait l’objet de la démarche esthétique de Duras.
Show Summary Details
Restricted access

L’écriture de la littérature

Extract



Jean Pierre CETON

Écrivain

Je n’imaginais pas être jamais remis sur le chemin de Marguerite Duras, quand en 2010, sur une proposition improbable, j’ai été conduit à mettre en scène des lectures des Entretiens que j’avais réalisés pour France Culture en 1980. Au fond je n’imaginais plus l’être, à nouveau sur son chemin, après La Fiction d’Emmedée, roman dont elle est clairement le personnage principal, écrit avant sa mort, en 1995/1996, mais publié l’année suivante, en janvier 1997.

La dernière fois que je l’avais vue, c’était à l’occasion d’une rétrospective de ses films à la Cinémathèque française de Chaillot, en 1992. Il y avait quelques années qu’on ne s’était plus parlé, en fait depuis qu’elle avait été gravement malade – cela reste incroyable de se représenter qu’elle était restée dans le coma pendant plusieurs mois. Je n’osais trop la déranger à cette réception où elle était très entourée. À un moment, elle a souhaité qu’on se parle, elle voulait me dire qu’il fallait qu’on écrive ce livre qu’on avait dit qu’on ferait ensemble, « un livre érotique ».

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.