Show Less
Restricted access

Les co-prédicats adjectivants

Propriétés et fonction des adjectifs et des participes adjoints

Series:

Eva Havu and Michel Pierrard

La fonction adjointe des adjectifs et des participes a été moins méthodiquement explorée que les fonctions « canoniques » d’épithète ou d’attribut. De nombreux travaux ont certes abordé des aspects particuliers de leur fonctionnement (épithète détachée, attribut de l’objet, apposition), mais ces formes adjectivantes adjointes sont rarement appréhendées dans leur unité et insuffisamment caractérisées du point de vue de leur nature et de leur fonction. La présente étude vise à analyser plus systématiquement la nature et la fonction de ces formes adjectivantes, ainsi que la fonction co-prédicative qu’elles remplissent dans l’énoncé. L’analyse du fonctionnement interne des tours sélectionnés et de leur rapport avec la prédication régissante permettra d’identifier les propriétés qui justifient leur regroupement sous une étiquette commune, celle de « co-prédicat adjectivant ». Cet ouvrage a aussi l’ambition de contribuer à la réflexion sur une série de concepts et de questions théoriques impliqués dans l’interprétation des co-prédicats adjectivants tout en nous amenant à explorer les confins de la syntaxe propositionnelle et de discuter d’un domaine spécifique à la frontière entre la micro- et la macro-syntaxe.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 4. Cohésion interprédicative

Extract

| 121 →

CHAPITRE 4

Cohésion interprédicative

La CoP-Adj constitue avec la prédication régissante une prédication composée (1c), qui sera marquée par une double caractéristique :

(a) elle est le produit de l’élaboration structurale d’une prédication initiale (1a). La CoP-Adj engendre donc, à l’instar d’une proposition subordonnée (1b), une entité caractérisée par la complexité récursive :

(1a) Il boit sa limonade.

(1b) Il boit sa limonade, qu’il avait mise au frigo.

(1c) Il boit sa limonade glacée.

(b) ce qui distingue toutefois la configuration avec une CoP-Adj (1c) de celle avec une subordonnée (1b) est que la première participe également de la complexité condensatrice. Celle-ci se manifeste avant tout, sur le plan de la cohésion extrinsèque, par le caractère asyndétique du rapport entre prédications. L’asyndèse accentue l’opacité de la relation forme-sens sur deux plans :

– elle rend le mode de connexion entre les prédications non-transparent et, en conséquence, elle sous-spécifie les rapports sémantiques instaurés entre celles-ci ;

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.