Show Less
Restricted access

Le rôle du Conseil de l’Europe dans la démocratisation de la Turquie

Zeki Öztürk

Fondé en 1949, au terme de la Seconde Guerre mondiale, le Conseil de l’Europe a le but de réaliser une union plus étroite entre ses membres afin de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes démocratiques. L’adhésion de la Turquie au Conseil de l’Europe conférait au pays, en 1949 et pour la première fois, une identité européenne et démocratique, un caractère à forte variable symbolique sur la scène internationale. Au cours de suspension de la démocratie, en maintenant la Turquie en son sein, il montrait l’importance qu’il attachait à ses relations avec Ankara afin que le pays assure un retour rapide à une démocratie parlementaire conforme aux principes européens. En outre, la qualité de membre de cette organisation était devenue l’occasion d’acquisitions majeures pour le citoyen turc qui profitait et use toujours des standards produits et développés par le COE sur le plan des droits de l’homme, de l’état de droit et des libertés fondamentales qui sont les piliers de la sécurité démocratique.

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract



Tout au long de l’histoire, et notamment à la fin de guerres particulièrement meurtrières, les puissances occidentales ont essayé de mettre en place, par le biais de conférences de paix, des structures susceptibles de contrôler et, parfois, d’assujettir les Etats défaits. Il s’agit d’une pratique européenne remontant au traité de Westphalie qui, en 1648, mit un terme aux guerres de religion1. Plus tard, cette ingérence « organisée » se trouve reprise lors de congrès ouconférences ainsi qu’avalisée par des organisations : Congrès de Vienne en 1814, Congrès de Paris en 1856 et Congrès de de Berlin en 1878 – dans le Concert Européen de 1814–1914 – ; Société des Nations (1920) ; Charte de l’Atlantique (1942) ; Nations Unies (1945) ; OTAN(1949) ; Conseil de l’Europe (1949), ce dernier occupant une place importante dans la standardisation des normes européennes.

La mission première de ces structures et organisations est alors d’assurer le maintien de la paix et de la sécurité dans le monde, avec pour volonté, d’une part, de libérer les peuples européens opprimés et les pays occupés et, d’autre part, de défendre les territoires et de disséminer partout dans le monde le système démocratique, largement répandu en Europe à la suite de la Seconde Guerre mondiale qui voit la victoire des pays « alliés » sur les Etats totalitaires. Cette expansion démocratique est à mettre à l’actif notamment du Conseil...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.